Subscribe

La France va accueillir des Afghans ayant travaillé auprès de ses soldats

La France accueillera dans les prochains semaines “quelques dizaines” d’Afghans ayant travaillé auprès des soldats français en Afghanistan depuis onze ans et dont la sécurité est désormais considérée comme menacée dans leur pays, a-t-on appris mercredi auprès du ministère de la Défense.

Ces Afghans qui ont notamment travaillé comme interprètes seront accueillis avec leurs familles sur le sol français. Un arbitrage interministériel (Intérieur, Affaires étrangères, Défense, etc.) doit encore déterminer le nombre exact de ces futurs expatriés, a-t-on souligné de même source, sans confirmer les chiffres avancés par Le Monde.

Dans son édition datée de jeudi, le quotidien affirme que “160 à 170 Afghans, dont 60 à 70 interprètes ayant travaillé avec les troupes françaises depuis 2008 en Afghanistan, seront autorisés à venir sur le territoire français à partir de janvier pour démarrer une nouvelle vie”. Initialement quelque 80 personnes au total devaient bénéficier de visas, a confirmé le ministère de l’Intérieur.

Selon la Défense, avant le retrait des dernières troupes combattantes françaises, effectif ce mois-ci, le commandement militaire français en Afghanistan a mené des entretiens individuels avec chacun de ses anciens employés locaux, candidats à l’expatriation en France. Cette expatriation, a-t-on expliqué, était conditionnée par deux éléments: le fait de savoir si leur sécurité était désormais réellement mise en péril en Afghanistan, et leur capacité de s’intégrer dans le pays d’accueil. L’accueil en France concerne “une infime minorité” de l’ensemble des personnels civils recrutés localement depuis le début du déploiement français dans le cadre d’une force internationale, fin 2001, a-t-on ajouté au ministère de la Défense.

D’autres dispositifs de fin de contrat ont en effet été prévus, allant du simple versement d’indemnités de fin de contrat, à des aides à la reconversion et à la réinsertion en Afghanistan, a-t-encore indiqué de même source. Après le retrait des dernières troupes combattantes en décembre, il reste 1 500 soldats français en Afghanistan qui sont des formateurs, logisticiens, médecins militaires.

Plus de 100 000 soldats, dont deux tiers d’Américains, sont encore stationnés en Afghanistan dans le cadre de la coalition internationale de l’Otan. La très grande majorité de ces effectifs aura quitté le pays d’ici à la fin 2014.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related