Subscribe

La French Touch de Charlotte Vignon à la Frick Collection

Charlotte Vignon est la nouvelle recrue de La Frick Collection, le célèbre musée new-yorkais situé en face de Central Park, sur la 5ème Avenue. À partir de cet automne, cette jeune Française occupera la place de conservateur des arts décoratifs.

Formée à Paris à l’université de La Sorbonne, Charlotte Vignon, 34 ans, baigne depuis son plus jeune âge dans la culture des beaux meubles : « On se promenait souvent avec mes parents dans les brocantes à la recherche de meubles anciens, je suis allée très tôt dans les musées parisiens. J’ai très vite appris à développer mon regard et mon sens critique par rapport aux objets », déclare-t-elle. Son parcours est impressionnant : un doctorat à la Sorbonne et trois fellowships (stages boursiers aux États-Unis, ndlr) dans de prestigieux musées américains, le musée d’art de la ville de Cleveland, le Metropolitan Museum de New York et dernièrement la Frick Collection. «C’est en arrivant à Cleveland que je me suis dit: comment ses merveilleux exemples d’art décoratif du dix-huitième siècle français se trouvent-ils au find fond du Middle West ?»

De cette constatation naîtra une thèse sur les marchands d’art. « Il ne suffit pas de s’intéresser aux œuvres mais aussi à leur provenance », souligne-t-elle. Colin B.Bailey, le conservateur en chef et Anne L.Poulet, directrice de la collection Frick, partagent avec Charlotte Vignon l’intérêt pour les marchands d’art et notamment les frères Duveen, sujets principaux de sa thèse. L’un des descendants, Joseph Duveen (1868-1939), ayant longtemps collaboré avec Charles Allom, responsable de la décoration des grands appartements de la résidence d’Henry Clay Frick sur Fifth Avenue. L’histoire d’amour entre la Frick Collection et Charlotte Vignon pouvait commencer.

La jeune Française apprend lors de ce fellowship qu’un poste de conservateur allait se créer pour diriger la collection d’art décoratifs. « C’est le travail que je voulais quand j’étais encore étudiante à Paris. Depuis ma première visite ici, je savais que l’endroit était fait pour moi. La Frick est une deuxième maison », lance la nouvelle conservatrice. Pourtant, ce poste, elle ne pensait pas l’avoir : « Je me suis dit qu’ils allaient peut-être le donner à quelqu’un de plus expérimenté. Beaucoup de monde voulait cette place. » Finalement, le Jury décide de lui faire confiance. « Ma formation à la Sorbonne, le fait d’avoir travaillé à l’Hôtel Drouot, mes expériences dans les musées américains, le sujet de ma thèse ont été cruciaux dans leur décision finale, je pense. »

Charlotte Vignon aborde ce poste d’une façon assez moderne et qui tranche avec l’image traditionnellement accordée aux conservateurs de musée : « J’aime le fait d’expliquer les œuvres d’art et de pouvoir transmettre au public cette passion. Mon nouveau défi sera d’avoir une ouverture de la collection au plus grand nombre sans tomber dans le piège de la vulgarisation. » La conservatrice prépare actuellement une exposition sur les maïoliques de la renaissance. Son premier grand rendez-vous de la saison.

Informations pratiques :

The Frick Collection

1 East 70th Street
New York, NY 10021 
Phone: 212-288-0700

http://www.frick.org/

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related