Subscribe

“La honte totale” des Bleus à la Une du New York Times

L’équipe de France de football aura au moins réussi une performance historique avant de quitter l’Afrique du Sud: mettre du soccer à la Une du New York Times, qui titre mercredi sur les Bleus éliminés du Mondial avec une nouvelle “défaite et la honte totale”.

Alors que les Américains jouent mercredi une rencontre décisive contre l’Algérie, ce sont bien Franck Ribéry, Raymond Domenech et les “Bleus”, en français dans le texte, qui passionnent des quotidiens américains pourtant habitués à ne jamais parler de soccer.

Le “coup de tête” de Zidane en 2006 en finale contre l’Italie, la demande de mariage de Domenech deux ans plus tard à l’Euro, les affaires de moeurs de Ribéry, la polémique de Rama Yade, la grève des joueurs: le New York Times n’oublie aucun détail de la vie trépidante des Bleus depuis leur dernière Coupe du monde.

“On ne trouvera pas grand monde pour pleurer l’élimination prématurée de la France. Beaucoup verront ce départ comme un juste châtiment, vu les conditions dans lesquelles l’équipe s’est qualifiée”, écrit le quotidien qui se moque d’un sélectionneur choisissant ses joueurs “en fonction de leur signe astrologique”.

Dans un pays où les Français sont souvent perçus comme arrogants et en grève, Domenech et ses Bleus sont une aubaine pour la presse américaine qui n’avait pas parlé autant de la France depuis… la main de Thierry Henry qui a permis aux Bleus de se qualifier pour le Mondial.

“Le Waterloo de la France”

“Même les Français détestent les Français”, titre pour sa part le Wall Street journal pour qui “Molière aurait aimé cette équipe”. Dans l’histoire du sport, “peu d’équipes ont suscité un mépris aussi universel”, écrit le quotidien économique.

Le Wall Street rapproche ainsi l’équipe de Domenech de l’équipe de baseball des White Sox de Chicago qui fit scandale en 1919 en faisant exprès de perdre certains matches et de l’équipe espagnole de basket participant aux JO paralympiques en 2000 alors que dix de ses joueurs n’étaient pas handicapés…

Le quotidien qui s’amuse à citer le ministre français des Affaires étrangères, Bernard Kouchner, jugeant l’équipe “franchement pathétique”, conclut que le coach des Bleus ne pouvait pas partir sans créer une dernière polémique en refusant de serrer la main du sélectionneur des Bafanas Bafanas, le Brésilien Carlos Alberto Parreira.

Alors que USA Today publie une grande photo de Ribéry tombant sur la tête, le quotidien gratuit “Express” met lui en avant un Domenech se prenant la tête dans les mains sous un titre très anglo-saxon: “Le Waterloo de la France”.

“Les champions du monde 1998 (…) rentrent en France en étant la risée du monde”, écrit l’Express qui s’amuse du “soap opera” proposé par la France aux “proportions si dramatiques” que “le président Sarkozy a dû intervenir”.

A la télévision, sur ABC, l’envoyé spécial est encore plus direct: “Les joueurs français peuvent partir en vacances tranquilles. La Coupe du monde sera plus intéressante sans eux”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related