Subscribe

La justice française refuse l’extradition d’un couple d’Américains soupçonné de faillite frauduleuse

La justice française a refusé d’extrader, pour raisons de santé, le promoteur immobilier américain Michael Mastro et son épouse, soupçonnés de faillite frauduleuse, à moins que les Etats-Unis ne garantissent qu’ils n’auront pas de prison ferme, a-t-on appris samedi auprès de leur avocat.

La chambre de l’instruction de la cour d’appel de Chambéry, dans son arrêt du 20 février, a fait valoir que “l’âge avancé” de Michael Mastro, 88 ans, et de son épouse Linda, 63 ans, “n’était pas compatible avec une peine de prison”, a expliqué Me Thomas Terrier, saluant une décision “faisant prévaloir les droits de l’Homme”.

Suspectés d’avoir dissimulé des centaines de millions de dollars, les époux Mastro, arrêtés le 24 octobre dernier près d’Annecy (Haute-Savoie) en application d’un mandat d’arrêt international, encourent jusqu’à 150 ans de prison aux Etats-Unis. Le 22 mai, la cour d’appel de Chambéry examinera les garanties apportées par les Etats-Unis.

“S’ils ne garantissent pas qu’ils n’iront pas en prison, alors le couple ne sera pas extradé”, a poursuivi le conseil qui s’est dit “réservé sur la possibilité des Etats-Unis d’apporter de telles garanties”.

Le couple avait disparu en juin 2011 après que la justice américaine leur eut demandé de remettre deux bagues serties de diamants, estimées à 1 million de dollars chacune (770 000 euros), selon le Seattle Times. Déposées dans un coffre de banque à Annecy, où ils s’étaient réfugiés, les deux bagues avaient finalement été saisies par la justice françaises à la demande des Etats-Unis.

Michael Mastro qui a supervisé des projets commerciaux et immobiliers, estimés à 2 milliards de dollars en 40 ans de carrière, a été durement frappé par la chute du marché immobilier. Trois banques l’ont contraint à la faillite en 2009. Il doit plus de 200 millions de dollars (154 millions d’euros) à ses créanciers, selon le Seattle Times.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related