Subscribe

La Maison Blanche dément les rumeurs d’un “ticket” Obama-Clinton en 2012

La Maison Blanche a démenti mercredi l’idée que le président américain Barack Obama ait l’intention de désigner Hillary Clinton pour briguer la vice-présidence à ses côtés lors de la présidentielle de 2012, qualifiant les rumeurs en ce sens de “totalement fausses”.

Les supputations sur un possible échange des rôles entre le vice-président Joe Biden et la secrétaire d’Etat ont été alimentées par des propos du journaliste vedette Bob Woodward sur la chaîne de télévision CNN. Il a estimé qu’il était “possible” que Mme Clinton, 62 ans, accepte un tel scénario afin de renforcer ses chances à la présidentielle de 2016. “C’est possible. (…) Elle a (le soutien des) femmes, elle a les Latinos et elle a les personnes âgées, ce serait un ticket puissant”, a dit M. Woodward, soulignant qu’en 2016, Hillary Clinton serait plus jeune que Ronald Reagan lorsqu’il a accédé au pouvoir. 
Mais le porte-parole de la Maison Blanche Robert Gibbs a rejeté cette possibilité. “C’est totalement faux. Ce n’est pas un sujet qui a été abordé ici”, a-t-il dit. M. Gibbs a ajouté que pour M. Obama, le choix de Joe Biden comme partenaire de campagne en 2008 avait été l’une de ses meilleures décisions. Il a précisé que le président était “plutôt satisfait” du travail de Mme Clinton en tant que chef de la diplomatie américaine. Interrogé sur l’utilisation du terme “plutôt”, quelque peu mitigé, M. Gibbs s’est repris et a indiqué que le président était “extrêmement satisfait”. 
Hillary Clinton a pour sa part indiqué mercredi que Joe Biden, qu’elle décrit comme étant un très bon ami et un expert en questions internationales, et elle même étaient “heureux là où ils étaient”. “Nous entretenons une bonne relation et je n’ai aucune raison de faire autre chose que de démentir ces histoires (…) et passer à autre chose”, a-t-elle déclaré mercredi devant un parterre de femmes dirigeantes d’entreprises.

Mme Clinton avait par le passé répété à plusieurs reprises qu’elle ne souhaitait pas briguer à nouveau la présidence américaine, après sa défaite lors des primaires démocrates de 2008 face à Barack Obama. Elle avait en outre indiqué en janvier que si M. Obama remportait un second mandat en 2012, elle n’entendait pas rester huit ans secrétaire d’Etat, disant souhaiter se consacrer à l’écriture et à l’enseignement.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related