Subscribe

La mère de Michael Jackson obtient la garde définitive des enfants

La justice de Los Angeles a accordé lundi à la mère de Michael Jackson la garde définitive des enfants de la pop-star, comme le souhaitait le chanteur, malgré une requête-surprise du dermatologue de Jackson, qui voulait avoir voix au chapitre dans la garde des enfants.

Katherine Jackson, 79 ans, avait déjà obtenu la garde provisoire de Prince Michael (12 ans), Paris (11 ans) et Prince Michael II (7 ans) après la mort du “roi de la pop” le 25 juin, et n’avait pas caché qu’elle souhaitait obtenir la garde définitive des trois enfants.

Le doute avait plané pendant plusieurs semaines sur les intentions de Debbie Rowe, la mère biologique des deux aînés — le cadet est né d’une mère porteuse dont l’identité n’a jamais été révélée.

Après avoir annoncé dans un premier temps qu’elle se battrait pour la garde de ses enfants, Debbie Rowe avait fait profil bas jusqu’à l’annonce, jeudi, qu’un accord avait été trouvé avec la famille Jackson.

Selon les termes de l’accord révélé par les deux parties, les enfants du “roi de la pop” vivraient chez leur grand-mère et Deborah Rowe obtiendrait un droit de visite dont les “modalités” restent à déterminer avec l’aide d’un psychologue pour enfants.

Debbie Rowe, mariée avec Michael Jackson de 1996 à 1999, n’a en effet quasiment jamais vécu avec ses enfants.

La fin d’un feuilleton consécutif à la mort du “roi de la pop”

L’accord a reçu lundi l’agrément de la Cour supérieure de Los Angeles, mettant fin à l’un des nombreux feuilletons consécutifs à la mort du “roi de la pop” le 25 juin à l’âge de 50 ans, d’une crise cardiaque.

Mais l’audience de lundi a néanmoins connu un rebondissement, avec l’intervention-surprise de l’avocat d’Arnold Klein, le dermatologue de Michael Jackson, réclamant pour son client une voix au chapitre dans les arrangements sur la garde des enfants de la pop-star.

Le juge Mitchell Beckloff a demandé avec insistance à l’avocat, Mark Vincent Kaplan, ce qui justifiait la demande du dermatologue.

Kaplan a affirmé qu’elle était motivée par une “longue relation avec les enfants et une longue relation avec M. Jackson”, précisant que M. Klein n’était “pas le père présumé” des enfants. Après cette intervention, les spéculations pourraient néanmoins reprendre quant à l’identité du père des deux aînés de Michael Jackson.

 “Je ne suis pas le père de ces enfants” (Arnold Klein)

Peu après la mort du chanteur, Arnold Klein, dont Debbie Rowe était la secrétaire, avait été interrogé à plusieurs reprises sur les rumeurs qui en faisaient le père biologique de Prince et Paris.

M. Klein avait alors répondu, sur CNN: “Autant que je sache, je ne suis pas le père de ces enfants. Je ne peux pas répondre d’une autre manière”. Le juge Beckloff a rejeté la demande du dermatologue, considérant que dans l’affaire, il n’était “rien de plus qu’un ami inquiet” du sort des enfants. La cour devait encore décider, lundi, du rôle que pourrait jouer Katherine Jackson dans la gestion des biens de son fils.

La mère du chanteur s’est plainte d’être tenue à l’écart de la gestion de l’héritage et a déposé devant la cour une requête pour obliger les exécuteurs testamentaires désignés par le chanteur à l’informer davantage sur l’état du patrimoine et des affaires du “roi de la pop”.

Le patrimoine de Michael Jackson fait l’objet de nombreuses spéculations. Selon le Los Angeles Times, le chanteur aurait 400 millions de dollars de dettes, mais ses actifs atteindraient 600 millions, sans compter les revenus générés par son retour en tête des ventes de disques, depuis sa mort.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related