Subscribe

La nouvelle star des républicains Herman Cain défend son projet fiscal

Herman Cain, sous les projecteurs depuis son ascension à la seconde place dans les sondages de la primaire républicaine pour la présidentielle américaine de 2012, a défendu lors d’un débat télévisé son projet visant à réduire les impôts à la portion congrue.

Au cours de ce septième débat, consacré à l’économie, l’homme d’affaires noir a été vivement critiqué par ses sept adversaires pour son plan “9-9-9” visant à ramener à 9% les taux d’imposition sur la consommation, les bénéfices des entreprises et les revenus des particuliers. Mais l’ancien patron de la chaîne de pizza Godfather s’en est bien sorti, selon les analystes, de même que le favori actuel de la course Mitt Romney, qui a rebondi sur l’approbation mardi au Sénat d’un projet de loi pour pénaliser la Chine accusée de sous-évaluer sa monnaie.

L’ancien gouverneur du Massachusetts (nord-est) a promis la fermeté contre la “fraude” chinoise. “Si nous ne résistons pas à la Chine, nous allons être piétinés par la Chine comme c’est le cas depuis 20 ans”, a asséné cet ancien homme d’affaires de confession mormone. Deux sondages publiés mardi et réalisés dans les deux Etats cruciaux de l’Iowa (centre) et du New Hampshire (nord-est) confirment la tendance générale enregistrée depuis deux semaines avec Mitt Romney en tête, Herman Cain en second et l’ancien favori Rick Perry, gouverneur du Texas (sud), en difficulté.

Après ce débat organisé dans le New Hampshire, un des conseillers politiques de Rick Perry a balayé ces dernières estimations. “Nous sommes sur la bonne voie, exactement là où nous voulons être”, a affirmé Paul Young, rappelant que son candidat, qui a levé 17 millions de dollars ce dernier trimestre, allait présenter un plan de création de 1,2 million d’emplois, misant notamment sur les forages pétroliers.

La représentante de la droite chrétienne Michele Bachmann, qui tente de freiner sa chute dans les sondages, a elle aussi dirigé ses attaques contre Herman Cain, comparant le numéro “9-9-9” au chiffre 666, symbole du mal. “Le diable est dans les détails”, a-t-elle dit. Le coup d’envoi de la course à la présidentielle côté républicain devrait avoir lieu le 3 janvier avec la sélection d’un candidat dans l’Iowa, où se tiendront les traditionnels caucus (assemblées électorales) de cet Etat.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related