Subscribe

La petite Abeille, le restaurant qui met la Belgique en cuisine

Porte-étendards de la cuisine belge à New York, Yves, Christophe et David

Jadot dirigent depuis plus de quinze ans les établissements
Petite Abeille
à Manhattan. À coup de traditionnelles « moules-frites », gaufres liégeoises et légendaires bières belges, les trois frères Jadot ont fondé leur succès sur la cuisine traditionnelle et le respect d’une valeur essentielle : la convivialité. Histoire d’une success-story familiale.

« On nous dit souvent que les restaurateurs belges sont plus sympas que les français, » raille Yves Jadot. Arrivé au milieu des années 80 aux États-Unis, le frère aîné du clan Jadot s’établit d’abord dans le Connecticut où il travaille pour plusieurs établissements français. « Les restaurants français n’engageaient que des Bretons en cuisine et des Belges au service ! J’ai sauté sur l’occasion, » précise Yves. Arrivé quelques années plus tard à Manhattan, il propose ses services dans plusieurs établissements et s’y installe définitivement en 1991. Ses frères David et Christophe le rejoignent respectivement en 1993 et 1996. Cette année-là, leur premier établissement ouvre ses portes. « C’était l’un des seuls bars-restaurants belges de Manhattan à l’époque » soulignent fièrement les trois frères. Depuis, quatre autres restaurants et un bar ont ouvert à Manhattan et des projets d’expansion à Brooklyn, dans le Queens et à San Francisco sont à l’étude.

Le goût des choses simples

Les affiches de bandes-dessinées de Tintin et Michel Vaillant sont placardées sur les murs jaunes et rouges du restaurant. L’odeur de frites et de houblon et les tables ornées de nappes à carreaux blancs et bleus rappellent l’ambiance des brasseries de Bruxelles, Liège ou Anvers. Le nom du restaurant est un clin d’œil direct à la série de bandes dessinées belge La petite abeille parue dans les années 70. « On a voulu recréer un cadre simple, donner un cachet belge à l’endroit, une sorte d’hommage à notre pays et à notre enfance », sourit David, le frère cadet. La cuisine est simple, basée sur des plats traditionnels belges comme « ceux qui sont préparés par nos grands-mères, » précise Christophe. « On veut que les gens viennent et se sentent à l’aise, boivent une bière, grignotent une barquette de frites et se détendent comme dans n’importe quelle brasserie de chez nous », ajoutent les trois frères. « L’esprit belge plaît, surtout pour son côté relax et bon vivant, » s’enthousiasme Yves qui ajoute que « la reconnaissance de notre gastronomie est en grande partie due au “Belgium Boom” ». Dans les années 90, cette période a en effet vu l’ouverture d’un grand nombre de bars, de restaurants et de brasseries belges à New York. Des établissements qui ont permis au public américain, grand amateur de houblon, de découvrir les saveurs de la gastronomie belge et la grande variété de ses bières.

 

Infos pratiques :

http://www.petiteabeille.com/

Restaurants à New York :

44 West 17th Street, Manhattan.

401 East 20th Street,Manhattan.

466 Hudson Street, Manhattan.

134 West Broadway, Manhattan.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Le savoureux business des chefs à domicileLe savoureux business des chefs à domicile Manger à la maison comme si vous étiez dans un grand restaurant, c'est possible. La recette est simple : faites venir chez vous un chef cuisinier. Même si certains restaurants aux […] Posted in Business
  • Sain Nicolas JammetSain Nicolas Jammet À seulement 23 ans, Nicolas Jammet a lancé avec Sweetgreen un concept qui connaît un succès grandissant à Washington : offrir une nourriture saine dans un restaurant où on est soucieux de […] Posted in Business