Subscribe

La police a enquêté au moins 20 ans sur des menaces contre Ted Kennedy

La police américaine a enquêté sur des menaces contre le sénateur Edward (“Ted”) Kennedy pendant au moins 20 ans après l’assassinat de ses frères John et Robert dans les années 1960, selon des archives du FBI rendues publiques lundi.

“Ces menaces émanaient de diverses sources, dont des individus isolés, des anonymes, mais aussi des mouvements extrémistes comme le Ku Klux Klan”, indique la police fédérale, qui publie 2.200 pages de documents concernant plus de 20 années de la vie de Ted Kennedy, décédé le 25 août dernier à l’âge de 77 ans. D’autres menaces sont liées à la position du sénateur défunt sur le conflit en Irlande du Nord, Ted Kennedy ayant soutenu la minorité catholique d’Ulster.

Parmi les lettres de menaces publiées par la police figure une missive écrite quelques mois après l’assassinat en juin 1968 de Robert Kennedy, alors en pleine campagne pour la candidature démocrate à la Maison Blanche. “A qui veut l’entendre, ceci est un avertissement aux Kennedy. John Kennedy numéro un assassiné, Robert Kennedy numéro deux assassiné, Ted Kennedy numéro trois sera assassiné à la date du vingt-cinq octobre mille neuf cent soixante-huit”, avertit la lettre reçue par la police d’Edmonton, au Canada. Un des dossiers du FBI fait état d’une rumeur selon laquelle la mafia se préparait à utiliser des collaborateurs du chanteur Frank Sinatra afin de ternir la réputation des trois frères Kennedy. “Selon cette rumeur, Frank Sinatra et Marilyn Monroe auraient été impliqués”, ajoute la police fédérale, qui précise qu’elle n’a pas pris cette rumeur au sérieux à l’époque. 
Dans ses mémoires, publiées peu avant sa mort, Ted Kennedy raconte le traumatisme qu’il a traversé après l’assassinat de Robert, moins de cinq ans après celui de leur frère aîné, le président John Kennedy. Ted Kennedy a tenté en vain de décrocher l’investiture démocrate pour la course à la présidentielle de 1980. Les craintes pour sa vie sont toujours restées présentes, ce qui aurait pu le dissuader de se porter à nouveau candidat en 1984.

Le FBI a publié ces documents concernant la période 1962-1985 à la suite d’une demande invoquant la loi sur la liberté de l’information.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related