Subscribe

La position de la France sur la scène internationale fait débat

Le porte-parole du Parti socialiste, David Assouline, a jugé lundi que la France était “grande aujourd’hui” sur la scène internationale après avoir été “conspuée” sous Sarkozy, en réponse aux critiques émises par le président de l’UMP, Jean-François Copé, estimant que Paris était isolé.

“La France est grande aujourd’hui”, a affirmé le sénateur PS de Paris, contrairement à l’époque du mandat de Nicolas Sarkozy “où la politique, les valeurs portées par la Francesur la scène internationale étaient conspuées, dénigrées de façon patente”, “voire moquées”. “Comment peut-on parler d’isolement quand on a une décision du Conseil de sécurité à l’unanimité alors qu’on a du mal à l’avoir dans d’autres régions du monde, notamment en Syrie” et “qu’on a réussi à réunir l’Afrique de l’Ouest ?”, s’est interrogé le porte-parole du PS.

Les alliances construites par la France de Sarkozy, “au début avec George Bush, ensuite avec Angela Merkel, étaient un choix politique qui ne correspondait pas à ceux que laFrance doit porter au niveau de lutte pour la justice, de lutte contre le libéralisme à tout crin, de lutte pour la paix”, a jugé M. Assouline. Il réagissait aux propos de M. Copé, président de l’UMP, qui a déclaré lundi dans un entretien au Figaro que “l’isolement de la France” était “patent”.

“La politique étrangère n’est pas le temps de l’immédiat. En revanche, des comportements de court terme peuvent briser la confiance. C’est le cas avec l’Allemagne ou avec la Chine. L’isolement de la France est aujourd’hui hélas patent, en Europe et au-delà”, a affirmé le député-maire de Meaux.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related