Subscribe

La presse européenne se déchaîne contre “le tricheur” Henry

“Triche”, “Honte”, “Scandale”: la presse européenne n’avait pas de mots assez durs jeudi pour fustiger la faute de main de Thierry Henry, qui a permis à la France de se qualifier pour le Mondial 2010 en éliminant l’Irlande en barrage.

“Une honte”, s’exclame à Lisbonne le Diario de Noticias, tandis que Record titre: “Un but scandaleux qualifie la sélection gauloise”. “La France, une championne du Monde, arrivera au Mondial avec le maillot entaché par un but de tricherie marqué au cours d’une prolongation d’agonie au terme d’un match lamentable”, assène de son côté l’Espagnol El Mundo.

L’Italie, pays du sélectionneur de l’Irlande Giovanni Trapattoni, est également sévère: “Trap: quel vol”, titre en une et en lettres énormes le quotidien spécialisé Gazzetta dello Sport, qui commente: “Un but salaud, amené par Henry avec une action digne du handball en plein coeur de la prolongation, arrache le vieux Trap du Mondial 2010”, poursuit le quotidien.

En Espagne, le quotidien sportif AS s’interroge sur la coupable erreur d’arbitrage du Suédois Martin Hansson, y voyant “un coup de main à Platini” (président de l’UEFA). Cet arbitre “est de ceux qui se trompent toujours de la façon qui convient au patron, en l’occurence Platini, c’est ainsi qu’il fera carrière”, assène AS dans son éditorial.

Parmi les plus grands tricheurs du sport

Mais, plus que l’arbitre, c’est surtout l’auteur de la faute que condamnent les journaux. Rappelant que Thierry Henry avait été “jusque là un modèle”, le quotidien portugais A Bola écrit: “Henry, l’insoupçonnable Henry, a en plus eu le culot de fêter dans l’euphorie l’un des tirs les plus mensongers de l’histoire du jeu (…) Mentir en mots c’est moche, mais mentir en gestes peut être obscène”.

A Madrid, le quotidien sportif Marca publie la photo de la faute de main et estime que “la France se qualifie avec un scandaleux but irrégulier (qui porte) un coup à la ligne de flottaison du fair play”.

Même tonalité en Grande-Bretagne: “Henry le tricheur fait une Maradona” (en référence à un but célèbre de la main en 1986), titre le Sun, tandis que le Daily Express se contente de: “Le Cheat” (ndlr: le tricheur), à côté d’une photographie de l’ancienne idole d’Arsenal.

En Allemagne, SportBild parle sur son site internet d’un but “scandaleux”, mais épargne un peu Henry, pour avoir avoué sa faute après le match: “Au moins la star de Barcelone a été honnête en reconnaissant que cette qualification est mal-née. Contre des Irlandais qui ont été forts dans le combat, il a fallu se battre. Et (les Français ont eu) au final une veine incroyable”.

Sportbild accompagne son article d’un diaporama sur les “plus grands tricheurs du sport” parmi lesquels figurent Maradona, Flavio Briatore, ou encore Ben Johnson.

Het Laatste Nieuws, le quotidien le plus lu en Belgique, conclut en affirmant que cette main restera aussi célèbre que celle de Maradona à la Coupe du monde en 1986, la fameuse main de Dieu.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related