Subscribe

La Russie affiche son union avec les États-Unis face à l’Iran

La Maison Blanche a salué mercredi la décision du président Dmitri Medvedev d’interdire la livraison de missiles S-300 à l’Iran, estimant qu’elle illustrait la coopération entre les Etats-Unis et la Russie “au profit de la sécurité mondiale”.

“La Maison Blanche accueille très favorablement le décret signé par le président russe Medvedev qui interdit la livraison d’armes sophistiquées à l’Iran, dont les S-300”, a déclaré le porte-parole du conseil de sécurité nationale, Michael Hammer. “Nous pensons que le président Medvedev a fait preuve de qualités de dirigeants en faisant en sorte que Téhéran soit fidèle à ses obligations internationales, du début jusqu’à la fin”, a ajouté M. Hammer dans un communiqué depuis New York, où le président Barack Obama doit participer à l’Assemblée générale des Nations unies. De même source, cette décision “continue à démontrer comment la Russie et les Etats-Unis coopèrent étroitement au profit de nos intérêts mutuels et de la sécurité mondiale”.

M. Medvedev, qui entretient avec M. Obama des relations chaleureuses, a interdit mercredi la livraison de missiles S-300 à l’Iran, en application d’une résolution de l’ONU en juin sur nouvelles sanctions contre Téhéran. La Russie avait déjà “gelé” cette livraison en juin, peu après l’adoption de la résolution de l’ONU en raison du programme nucléaire controversé de la République islamique. Outre les S-300, la livraison à l’Iran de chars, d’avions et d’hélicoptères de combat, ainsi que de bâtiments de guerre est également proscrite par le décret du Kremlin. L’Europe, les Etats-Unis et Israël s’étaient élevés contre ce contrat, car le système perfectionné de missiles, équivalent du système Patriot américain, permettrait à Téhéran de défendre efficacement ses installations nucléaires en cas de frappes aériennes.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related