Subscribe

La sculpture, le passeport pour New York d’Alain Douillard

À 81 ans, le sculpteur français Alain Douillard a gardé intacte la capacité de s’émerveiller. La rétrospective qui lui est consacrée à la Magen H. Gallery du 21 octobre au 12 novembre 2010 est un « rêve » d’autant plus beau qu’il se réalise à New York.

L’exposition Le forgeron du fer balaie 40 ans de création et retrace le parcours de cet artiste d’origine nantaise. Un parcours « biscornu » comme il dit. « J’ai commencé à 15-16 ans, c’était pendant la guerre. Il n’y avait pas d’école, je m’emmerdais comme un rat mort à la campagne. J’ai commencé à faire une sculpture et ça m’a plu. La vie est un truc assez extraordinaire » explique-t-il. Il passe ensuite par les Beaux-Arts, où il étudie l’académisme et le figuratif, qu’il « laisse tomber » quelques années après. Il sculpte d’abord la pierre, s’intéresse ensuite au bois et dans les années 60 se laisse tenter par le fer et le métal, très peu utilisé dans les sculptures de l’époque. Il parvient à vendre quelques pièces, et expose en France pour la première fois en 1963. Il admet que son parcours n’a pas toujours été facile mais la sculpture a toujours fait partie de sa vie. « La réalité est triste quand l’art est absent » dit-il.

Quelques décennies plus tard, ses sculptures sont sous les lampes de la Magen H. Gallery. Assis aux côtés de sa femme qui partage son quotidien depuis 52 ans, le couple les observe avec tendresse. « C’est flatteur d’être exposé ici, je n’aurai pas pensé que ça puisse arriver il y a quelques années… » Quand il se met à parler de New York, il reprend ce ton enjoué, presque enfantin : « C’est une ville extraordinaire. On voit bien la différence entre les premiers immeubles et les derniers buildings, c’est beau. » Sans étonnement, les lignes et les formes de la mégalopole lui évoquent des sculptures. « En tout cas, j’aurai eu la chance de venir avant de mourir ! »

Informations pratiques

Magen H. Gallery, 54 E 11th St New York, NY 10003-6003 – (212) 777-8670

Du 22 octobre au 12 novembre

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related