Subscribe

La Sorbonne mise à nue

Rencontre avec Laurel Zuckerman, auteure de Sorbonne Confidential, mémoires satiriques et plongée d’une Américaine dans les aberrations du système universitaire français. La version anglaise du livre sort ce mois-ci avec une signature prévue à Paris le 14 Octobre à WHSmith.

Française d’adoption depuis 1985, cette Américaine, diplômée de l’Arizona State University et d’HEC, est un jour licenciée par son entreprise informatique. A quarante ans, elle décide de retourner sur les bancs de la fac et d’enseigner l’anglais ; elle s’inscrit à la Sorbonne pour passer l’agrégation. Elle suit des cours pendant un an et rate finalement le concours de 4 points. De cette expérience frustrante, elle a tiré un livre. Docu-fiction féroce, Sorbonne Confidential dévoile les archaïsmes et les innombrables obstacles du système éducatif français pour une étrangère. Et avance pourquoi les français sont indécrottablement “nuls” en anglais.

France-Amérique : Vous avez choisi d’écrire cette charge sur le ton de la comédie.
Laurel Zuckerman : L’humour est une bonne façon d’aborder ces questions : il vaut mieux se moquer du système et de son absurdité. Je n’ai pas tout raconté bien sur, sinon je vous jure qu’on ne me croirait pas.
F-A : Vous vous êtes attaquée ici à une vénérable institution.
L.Z : Aux Etats-Unis on pense que la Sorbonne, c’est Harvard. Les gens ne savent pas…
F-A : Le livre est né d’une frustration ?
L.Z.: Je suis partie d’un constat : selon une étude publiée en 2002, la France était dernière pour l’apprentissage des langues étrangères. C’est bien qu’une méthode ne fonctionne pas. J’ai vu un lien entre la formation des professeurs et le résultat, à l’école. Tout est lié. J’ai commence à rédiger le livre en prenant des notes en classe.
F-A : En tant qu’Américaine, à quels obstacles vous êtes-vous heurtée en préparant ce concours ?
L.Z.: J’ai découvert qu’en France, ce n’est pas parce que l’on parle anglais que l’on peut l’enseigner, c’est même plutôt le contraire ! En tant qu’anglophone, il me paraissait évident que je puisse enseigner la langue anglaise. Pourtant, je me suis vite rendue compte que l’agrégation d’anglais est un examen incroyablement difficile à passer, encore plus pour les anglophones comme moi, ce qui est un comble. La moitié du programme est strictement en français et n’a rien à voir avec l’enseignement de l’anglais : l’épreuve de dissertation est insurmontable pour les étrangers, qui se font saquer.
F-A : Maintenant que vous avez observé de l’intérieur le système éducatif français, pourquoi, selon-vous, est-il en échec?
L.Z.:Ce qui m’a frappé, c’est la déconnexion complète entre les connaissances et la pédagogie. Il y a aussi une rigidité du système, ce dès l’école primaire. C’est pareil à l’agrégation, les enseignants ne veulent pas être corrigés, il n’y a pas de dialogue. Tout le monde fait semblant. C’est également un système qui n’encourage pas les professeurs à savoir enseigner : ils ne sont pas récompensés pour leurs progrès. Pour résumer, la France fait un mauvais usage d’excellentes ressources. Beaucoup de ces jeunes profs veulent en fait être linguistes et se retrouvent à enseigner en banlieue, sans avoir les outils.
F-A : Quels sont vos projets d’écriture?
En Janvier 2009 devrait sortir mon prochain livre, toujours sur le milieu académique. C’est un récit à cheval entre Small World de David Lodge et le Da Vinci Code.

Sorbonne Confidential, de Laurel Zuckerman, 332p, Fayard (2007).
Pour la sortie du livre en anglais le 14 octobre une signature aura lieu à Paris avec l’auteure, à la librairie WHSmith (19h30)
.

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Conversation avec Dany LaferrièreConversation avec Dany Laferrière Invité par le Département d'études françaises de la New York University, Dany Laferrière était venu de Montréal en voisin, pour parler de sa carrière d’écrivain. Rencontre. Les vrais […] Posted in Books
  • Le « Castor » aurait 100 ansLe « Castor » aurait 100 ans Simone de Beauvoir est née le 9 janvier 1908. On fête donc en 2008 le centenaire de sa naissance. À cette occasion, un colloque international est organisé […] Posted in Books