Subscribe

La tempête Emily : Haïti et la République dominicaine en alerte maximale

La tempête tropicale Emily ,qui a déjà fait un mort en Martinique devait frapper mercredi en fin de journée Haïti et la République dominicaine, placés en état d’alerte maximale.

La tempête est annoncée avec des vents soufflant à 85 kmh, a indiqué le Centre national des ouragans américain (NHC).

A 8 heures, la tempête Emily se trouvait à 230 km au sud-sud-est de Saint-Domingue. Elle progressait vers l’ouest à la vitesse de 22 kmh, a précisé le NHC, basé à Miami, dans son dernier bulletin sur la situation.

A cette vitesse, la tempête devait toucher l’île d’Hispaniola, que se partagent Haïti et la République dominicaine, vers la “fin de journée”, avant de poursuivre son chemin vers les Bahamas et les îles Turks-et-Caïcos, jeudi, selon le Centre national des ouragans américain.

La tempête Emily pourrait se renforcer avant de toucher terre, alerte le NHC. Selon le Centre, la tempête pourrait provoquer de 10 à 15 cm de précipitations en Haïti et République dominicaine, mais également à Porto-Rico.

Le risque d’inondations intempestives est craint en Haïti où des dizaines de milliers de personnes, poussées à la rue depuis le séisme du 12 janvier 2010, vivent encore dans des camps de fortune à Port-au-Prince.

Les autorités d’Haïti ont décrété mardi matin l’alerte rouge sur l’ensemble du territoire et appelé les habitants à quitter les zones à risque se trouvant sur la trajectoire de la tempête.

La République dominicaine de son côté a été placée en alerte cyclonique maximale (alerte rouge) mardi dans six provinces et en état de vigilance préventive dans sept autres régions.

Les autorités dominicaines ont également suspendu toutes les activités de loisirs et aquatiques sur toutes les côtes et les rivières du pays en attendant le passage de la tempête Emily.

Emily a fait une victime par électrocution mardi sur l’île de la Martinique. Les pompiers ont découvert un homme de 62 ans gisant dans l’eau, une rallonge électrique à la main, à son domicile du quartier populaire Volga de Fort-de-France, qui est inondé.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related