Subscribe

La tempête Xynthia fait des victimes et des ravages en Vendée

La tempête Xynthia, l’une des plus violentes depuis celle de 1999, a fait entre 45 et 50 morts sur son passage, endeuillant surtout la Vendée, frappée par des inondations liées à la conjonction de vents violents et de fortes marées sur le littoral.

Avec “entre 45 et 50 décès” recensés par le ministère de l’Intérieur dimanche soir, le Premier ministre François Fillon a qualifié l’événement de “catastrophe nationale” après une réunion extraordinaire à Matignon.

Plus de 500.000 foyers étaient toujours privés d’électricité dimanche soir dans tout le pays, selon le réseau ERDF et il faudra “plusieurs jours pour rétablir l’électricité sur tout le territoire”, a précisé M. Fillon.

Depuis le début de la tempête, les sapeurs-pompiers ont procédé à 25.000 interventions, selon la Sécurité civile.

Vents violents, forte marée, pluies diluviennes et crues de rivières ont entraîné des ruptures de digues, des chutes d’arbres, des effondrements de toiture, des dégâts dans les stations de ski pyrénéennes mais aussi des annulations de vols, des retards de train et la coupure de routes.

Le président Nicolas Sarkozy se rendra lundi dans la matinée en Vendée et en Charente-Maritime, les départements les plus touchés par la tempête.

Sur le littoral vendéen, les secours ont suspendu leurs recherches dimanche à la tombée de la nuit, après avoir retrouvé 26 personnes noyées sur le secteur de La-Faute-Sur-Mer et l’Aiguillon-Sur-Mer. Les recherches reprendront lundi matin au lever du jour, a indiqué à l’AFP le préfet de Vendée Jean-Jacques Brot.

Il reste encore “une trentaine de personnes dont nous n’avons pas de nouvelles”, soit parce qu’elles sont absentes, soit parce qu’elles sont bloquées chez elles, selon le président du conseil général Philippe de Villiers.

Plus de 500 rescapés ont été hébergés dans différents centres, d’autres se sont relogés chez des proches. Une trentaine de blessés ont été envoyés dans des hôpitaux de la région.

Une chapelle ardente va être installée à côté du funérarium de l’Aiguillon-sur-mer. Les victimes sont des hommes et des femmes de tout âge.

La Charente-Maritime, également très touchée par inondations liées à des ruptures de digue, déplore aussi plusieurs morts par noyade. En Loire-Atlantique, deux vacanciers ont été retrouvés près de leur camping-car. La Haute-Garonne et l’Yonne ont vu des décès provoqués par des chutes d’arbres ou de poutrelle.

A ce bilan, il faut ajouter la mort de deux pêcheurs à pied surpris par la houle sur une plage de Loire-Atlantique, avant l’arrivée de la dépression.

Après la mort de deux personnes asphyxiées par les gaz d’un générateur dans les Pyrénées-Atlantiques, les autorités ont appelé la population à éviter de recourir aux chauffages d’appoint.

Dans les Hautes-Pyrénées, des stations de ski ont subi d’importants dégâts matériels, notamment au niveau des remontées mécaniques, et pourraient ne pas rouvrir pour cette saison.

La Bretagne et la Basse-Normandie ont connu des inondations, à cause de la marée, comme à Granville (Manche), mais aussi en raison de pluies diluviennes ou de crues de rivières, comme à Morlaix (Finistère) ou Guingamp (Cotes-d’Armor), où une maison de retraite a été évacuée.

Après des annulations et des retards, le trafic aérien revenait progressivement à la normale à l’aéroport parisien de Roissy-Charles-de-Gaulle dimanche soir. Le trafic ferroviaire était toujours perturbé dimanche soir avec des retards pouvant aller jusqu’à une heure, selon la SNCF.

Dimanche soir, seuls deux départements, le Finistère et le Morbihan, restaient en vigilance orange pour risque d’inondations, selon le dernier bulletin de Météo France.

La tempête Xynthia, qui est arrivée par la péninsule ibérique et repartie vers la Belgique, a fait trois morts en Espagne, un au Portugal, au moins trois morts en Allemagne et un en Belgique.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related