Subscribe

La Virginie reporte une loi imposant une échographie avant une IVG

La Virginie, un Etat de l’Est américain, a décidé mardi de reporter sine die le vote final d’une loi exigeant que chaque candidate à l’avortement subisse au préalable une échographie.

Le gouverneur républicain, Bob McDonnell, un catholique père de cinq enfants, était sur le point d’avaliser le projet de loi dit “du consentement éclairé”, adopté plus tôt dans le mois par le Sénat de l’Etat. Mais au lendemain d’une manifestation de 1.000 personnes, la Chambre des représentants de Virginie a décidé de reporter la troisième et dernière lecture de ce projet pour permettre l’ajout de nouveaux amendements, voire un abandon du texte.

Sept Etats américains imposent une échographie vaginale à toutes les femmes voulant recourir à une IVG (interruption volontaire de grossesse) afin, selon le voeux des militants anti-avortement, qu’elles puissent réaliser l’état de développement de leur foetus. Les opposants à une telle loi font cependant valoir comme argument que ce texte reviendrait à la légalisation d’un viol (intrusion de la sonde par voie vaginale) à laquelle ni les femmes, ni les médecins ne pourraient se soustraire.

Selon les dispositions de ce projet de loi, les femmes peuvent choisir de ne pas regarder les images du foetus mais celles-ci doivent être conservées durant sept ans dans le dossier médical des patientes. “Il n’y a aucun doute sur le fait que ce projet de loi est totalement vicié”, a estimé l’élue démocrate Charniele Herring, dénonçant mardi face à ses pairs une atteinte au droit constitutionnel à l’avortement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related