Subscribe

L’acteur Kevin Costner défend au Congrès une machine à éliminer le pétrole

L’acteur Kevin Costner a défendu mercredi au Congrès l’efficacité d’une machine séparant l’eau du pétrole dans laquelle il a investi plus de 20 millions de dollars et jusqu’à récemment ignorée malgré la marée noire catastrophique dans le golfe du Mexique.

C’est la seconde vedette de Hollywood à être invitée à témoigner devant la sous-commission de la Science et de la Technologie de la Chambre des représentants dans le cadre de la fuite du puits de pétrole depuis l’explosion le 20 avril d’une plate-forme exploitée par BP dans le golfe du Mexique.

Le cinéaste James Cameron, producteur du film à succès “Titanic” et qui a construit des submersibles avec un Canadien pour son film “Abyss”, était venu y parler d’une nouvelle technique sous-marine pour mettre fin au déversement de pétrole.

“Je sais qu’on doit se demander pourquoi je suis ici”, a lancé au début de sa présentation Kevin Costner, héros de “Waterworld”, assis à côté de quatre scientifiques conviés également par la commission.

“Je tiens à rassurer tout le monde, ce n’est par parce que j’ai entendu des voix dans les champs de maïs”, a-t-il ironisé, en référence au film “the Field of Dreams” où il incarnait un fermier qui entend une voix lui demander de bâtir un terrain de base-ball dans ses champs, où apparaît ensuite le fantôme d’un joueur de base-ball légendaire.

Disant avoir été frappé par la catastrophe de l’Exxon Valdez en 1989, Kevin Costner a expliqué avoir alors “décidé d’engager des ressources personnelles pour développer un système efficace de nettoyage des marées noires”.

Il rachète alors une technologie à un laboratoire du gouvernement américain et en 1993 forme une société, dirigée par son frère, dans laquelle il investit des fonds propre pour construire une machine capable de traiter jusqu’à 700 litres d’eau mélangé à du brut à la minute.

Au total, cinq de ces centrifugeuses ont été construites et testées avec succès aux Etats-Unis et ailleurs dans le monde, mais sans que personne n’y donne suite jusqu’à récemment.

“Les choses commencent à changer et BP est en passe de passer les premières commandes”, a ainsi précisé l’acteur en réponse à une question d’un représentant. “Ils (les responsables de BP) ont reconnu qu’elles étaient efficaces”, a-t-il ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related