Subscribe

L’Alliance française de Greenwich fait le point sur le cinéma français

Du 18 au 20 mars, l’Alliance Française de Greenwich (New York), organise la septième édition de son festival Focus on French cinema. Au programme, 11 films français, dont cinq diffusés pour la première fois aux Etats-Unis.

Sept ans, l’âge de raison. Pour sa septième édition de son festival Focus on French cinema, l’Alliance française de Greenwich promet des films forts. S’il est toujours « difficile de définir un thème », comme le souligne Catherine Lamairesse, la présidente du festival, les longs-métrages promettent cette année des débats intéressants.

Le public sera amené à réfléchir sur la maladie avec Le temps des glaçons de Bertrand Blier, La dernière fugue de Léa Pool et Je n’ai rien oublié de Bruno Chiche, pour clore l’évènement. « C’est un cadeau de pouvoir montrer ce film à notre audience avec un Gérard Depardieu qui joue un personnage d’une grande finesse », souligne la représentante du festival.

Avec Mon pote de Marc Esposito, Le Père de mes enfants de Mia Hansen-Love (qui seront présents à Greenwich le samedi matin) et Copacabana de Marc Fitoussi, la caméra se concentre sur des tranches de vie. « Les réalisateurs ont voulu parler des choix de leurs personnages et de leurs expériences. Ce sont des films très réels. »

Mars étant le mois de la francophonie, Focus on French cinema rendra un hommage aux réalisateurs francophones avec Illégal, d’Olivier Masset-Depasse, qui raconte la vie d’une mère et de son fils clandestins et Un homme qui crie, de Mahamet Saleh Haroun, qui revient sur l’histoire d’un homme pendant la guerre civile au Tchad. « Ces films sont des poèmes qui montrent l’Afrique dans sa beauté et dans ses malheurs », souligne Catherine Lamairesse.

Les consciences devraient aussi être bouleversées par Solutions locales pour un désordre global, le dernier documentaire de Coline Serreau sur l’écologie. Pour ceux qui ne souhaiteraient pas s’engager dans un débat environnemental un dimanche matin, l’histoire d’une femme-enfant et d’un magicien dans L’Illusionniste de Sylvain Chomet devrait émerveiller les familles.

Pour en savoir plus :

Focus on French cinema, du 18 au 20 mars au Pepsico Theater du Performing Arts Center de Purchase College.

Tarif : 11 dollars par films ou 70 dollars pour toutes les projections.

www.focusonfrenchcinema.org

A noter:

Mia Hansen-Love sera au Fiaf de New York le 15 mars à 7 pm pour présenter son film Tout est pardonné (2007).

www.fiaf.org

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related