Subscribe

Lance Armstrong craint d’être exclu du prochain Tour de France

L’Américain Lance Armstrong a fait part vendredi de sa crainte d’être empêché de courir le prochain Tour de France par l’Agence française de lutte contre le dopage (AFLD).

Dans une vidéo diffusée vendredi sur le site de sa fondation, le septuple vainqueur du Tour (1999 à 2005) est revenu sur le problème posé par son contrôle antidopage inopiné sur la côte d’Azur le mois dernier.



Update on Lance’s Injury, Response to Drug Testing Allegations — powered by http://www.livestrong.com

L’AFLD et moi “avons une longue histoire. Je sais que mon retour n’a pas plu à beaucoup de monde en France, a déclaré Armstrong. Je m’attends à ce que cela prenne de l’ampleur et que nous assistions à d’autres singeries de l’AFLD dans un avenir proche”.

“Il y a de fortes chances pour qu’ils m’empêchent de courir le Tour”, a estimé le Texan qui se rétablit actuellement de sa blessure (clavicule fracturée) et compte courir le Giro en mai. L’AFLD reproche à Armstrong de ne pas avoir respecté l’obligation de demeurer sous l’observation directe et permanente de la personne chargée du contrôle à compter de sa notification, lorsqu’un médecin est venu prélever urine, sang et cheveux.

Armstrong se défend d’avoir tenté de se soustraire à ce contrôle et explique avoir seulement voulu vérifier que tout était en règle, le temps de prendre sa douche: “Il (le médecin préleveur) était bizarre, il était seul, il semblait méfiant.”

L’AFLD, à qui revient la responsabilité de juger le dossier puisqu’il s’agit d’un contrôle hors compétition qu’elle a diligenté, doit décider s’il y a matière à ouvrir une procédure disciplinaire à l’encontre de l’Américain, qui effectue cette saison son retour dans le peloton à l’âge de 37 ans et après trois ans et demi d’arrêt.

Le Tour de France commence le 4 juillet à Monaco.

Infos pratiques

Livestrong, la fondation de Lance Armstrong

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related