Subscribe

L’ancien sénateur des Français de l’étranger Jacques Habert est décédé

Ancien résistant, historien et journaliste, le sénateur et grand défenseur de la langue française, Jacques Habert, est mort le 6 août à l’âge de 92 ans. Il fut aussi le directeur du journal France-Amérique durant 18 ans.

“C’est avec une immense tristesse que je viens vous informer du décès de notre ancien collègue et ami, le sénateur honoraire Jacques Habert”, a réagi mardi Joëlle Garriaud-Maylam, sénatrice UMP des Français établis hors de France.

“Nous sommes nombreux à avoir apprécié sa fougue, sa combativité, son talent oratoire et son investissement au service des causes chères aux Français de l’étranger, et en particulier celle de l’enseignement”, a-t-elle ajouté. Jacques Habert est à l’origine de l’ANEFE en 1975.

“Homme de courage et de conviction, ancien Résistant, il était aussi un passionné de culture et de littérature. Personnalité d’une grande richesse, il savait donner aux autres et transmettre ses passions”, a aussi salué Hélène Conway-Mouret, ministre des Français de l’étranger. “Je rends aujourd’hui hommage à sa mémoire, celle d’un Homme de talents, d’un élu engagé et dévoué au service de ses concitoyens”.

Né le 26 septembre 1919, il fut sénateur des Français de l’étranger de 1969 à 1998 et adhérent de l’UFE depuis 1959. Elu des Français des Etats-Unis en 1954, il a siégé pendant près de cinquante ans à l’AFE et défendu toute sa vie la langue et la culture françaises.

Son attachement pour le Nouveau Monde aura longtemps marqué ce journaliste féru d’histoire. Professeur au Lycée français de New York en 1947, il a dirigé durant 18 ans le journal France-Amérique, aujourd’hui première publication française outre-Atlantique.

Dans sa thèse soutenue à l’Université de Columbia, Jacques Habert a rappelé la découverte française de la baie de New York en 1524. Envoyé par la France, le navigateur florentin Giovanni de Verrazano donna le nom de “Nouvelle Angoulême” à cette terre, en l’honneur du roi François 1er.

Vice-président de la Fédération des Anciens Combattants Français depuis 1947, il fut le premier Français nommé officier de l’Ordre National du Mérite créé en 1967 par le Général de Gaulle. Le 1er janvier 2011, Jacques Habert était promu Commandeur dans l’Ordre de la Légion d’Honneur.

La rédaction de France-Amérique et son Editeur, Louis Kyle, s’associent à la peine de ses proches et présentent leurs sincères condoléances à la famille de M. Jacques Habert.

Les obsèques de Jacques Habert auront lieu le 14 août, en l’église Saint-Sulpice de Paris, avant sa mise en terre dans son village natal de Nesles-la-Vallée dans le Val-d’Oise.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related