Subscribe

L’art contemporain se met au vert à Guilford, Connecticut

Jean-Pol d. Franqueuil, peintre français installé à New York, sera le premier artiste à résidence invité, du 22 au 26 juillet, par la Greene Art Gallery, dans le cadre verdoyant du village de Guilford, Connecticut. Un atelier gratuit sera également proposé aux enfants pendant la durée de son séjour.

En prenant l’initiative d’accueillir Jean-Pol d. Franqueuil dans sa galerie pour qu’il y installe son studio pendant quelques jours, Kathryn Greene a choisi de s’éloigner du style plus traditionnel des œuvres habituellement exposées – paysages champêtres et maritimes. Une opération portes ouvertes sur l’art contemporain qui correspondait à un besoin personnel de changement mais qui marque aussi l’envie de répondre à une demande, celle des touristes new-yorkais qui viennent se ressourcer à Guilford et de collectionneurs de New York ou de New Haven toute proche.

« Le style de Jean-Pol est vraiment différent de ce que j’ai l’habitude d’exposer ici, d’inspiration plutôt classique », explique-t-elle. Puisqu’il sera sur place, il pourra faire partager son point de vue et ses aspirations », explique Kathryn Greene. Une perspective qui enchante l’artiste. « Ça peut être très barbant d’être peintre, plaisante-t-il. Je suis vraiment impatient d’aller à la rencontre de gens qui parfois sont intimidés par l’art contemporain, qui se sentent tout petits parce qu’ils comprennent pas une œuvre. »
Jean-Pol d. Franqueuil apportera dans ses valises une série de tableaux qu’il a terminés, dont le thème est le métro de New York. « J’ai pris en photo des passagers apparemment anodins. J’ai ensuite essayé de capturer les personnalités de chacun, que je fonds dans différents motifs, » explique-t-il.

Suivez la femme

Jean-Pol d. Franqueuil connaît Guilford. Il est tombé sous le charme de ce village côtier en 1994 alors qu’il venait y retrouver une jeune femme croisée dans une galerie à New York. « Elle m’ a donné rendez-vous dans le coffee shop de Guilford. Je suis arrivé trop tard, le café fermait. Mais le propriétaire, qui parlait français, a decidé de me guider et pendant une heure et demi nous avons frappé de porte en porte jusqu’à ce qu’on tombe sur la bonne adresse… », se souvient-il. L’histoire ne durera pas – il est maintenant marié à Coleen et père de deux enfants -, mais une amitié était scellée, avec Richard, le mari aujourd’hui décédé de Kathryn Greene.

C’est donc Jean-Pol qui inaugurera le cycle d’artiste à résidence dans le cadre de la pittoresque grange de bois rouge qui abrite la Greene Art Gallery. Une expérience que Kathryn Greene souhaite renouveler chaque année en invitant chaque fois un artiste international. L’ancien caricaturiste politique, originaire de Paris, établi aux États-Unis depuis plus de vingt ans, dont les dessins furent publiés dans Le Point, Le Figaro, Le Herald Tribune, le New York Times ou encore le Los Angeles Times, et dont les toiles sont actuellement exposées dans une galerie Fu Xin de Shangai, a certainement le profil idéal…

Il profitera également de son séjour pour animer un atelier gratuit pour les enfants jeudi 23 juillet, une prolongation d’un projet qu’il mène dans des écoles de New York sous l’égide des services culturels de l’ambassade de France aux États-Unis.

Infos pratiques

Atelier avec les enfants
jeudi 23 juillet
De 13 à 15 heures
Pour réserver et participer :
Kathryn au (203) 453-4162

Réception public
De 17 à 19 heures

www.greenartgallery.com

www.franqueuil.com

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related