Subscribe

Laura Smet, une actrice prometteuse et fragile

Laura Smet, hospitalisée lundi, est une actrice prometteuse qui a réussi à sortir de l’ombre de ses parents, Nathalie Baye et Johnny Hallyday, mais aussi une jeune femme fragile, qui a déjà connu des difficultés liées aux stupéfiants.

Dès sa naissance le 15 novembre 1983, Laura Smet est sous le feu des projecteurs. Elle a à peine trois ans quand son père lui consacre une de ses plus célèbres chansons, baptisée tout simplement “Laura”.

Fâchée avec l’école, tentée un temps par la carrière d’agent artistique sur les traces de son parrain Dominique Besnehard, elle suit finalement les pas de sa mère.

Elle est révélée en 2003 dans “Les corps impatients” de Xavier Giannoli, où elle impressionne la critique dans le rôle d’une jeune cancéreuse.

L’année suivante, elle reçoit le prix Romy-Schneider, qui récompense la révélation cinématographique de l’année.

La carrière de la jeune femme, dont les yeux de chat et le visage ovale rappellent irrésistiblement les traits de ses parents, est lancée. A travers sa liaison très médiatisée avec l’écrivain Frédéric Beigbeder, elle devient une figure familière des journaux people.

Mais, en 2007, elle doit renoncer, officiellement pour “ennuis de santé et surmenage”, au tournage des “Femmes de l’ombre” sous la direction de Jean-Paul Salomé.

Quelques mois plus tard, l’actrice expliquera avoir dû être hospitalisée et suivre une cure de désintoxication après avoir sombré dans l’alcool et les anti-dépresseurs.

“Le succès est arrivé trop tôt, trop vite, trop fort”, expliquait-elle au magazine Elle, ajoutant avoir commencé à “sortir beaucoup la nuit” et “rencontré de mauvaises personnes”.

En 2008, l’actrice, qui a joué au total dans une dizaine de films pour le cinéma et la télévision, fait son retour à l’écran dans “La frontière de l’aube”, de Philippe Garrel, sélectionné au festival de Cannes.

Elle s’est récemment retrouvée sous les feux de l’actualité après l’hospitalisation en urgence de son père Johnny Hallyday à Los Angeles à la suite de l’opération d’une hernie discale réalisée à Paris.

Alors que le chanteur était entre la vie et la mort, son entourage s’en était violemment pris au neurochirugien parisien qui avait opéré le rocker, le Dr Stéphane Delajoux. Celui-ci est le frère du compagnon de Laura Smet, Julien Delajoux.

Dans une courte “mise au point” publiée ce week-end dans le Journal du Dimanche, Laura Smet avait assuré ne pas être “écartelée” entre son compagnon et son père, qu’elle avait brièvement rejoint à Los Angeles en décembre.

“Pour moi, les choses sont très claires. La seule qui m’importe, c’est la santé de mon père. Je suis sa fille. Je l’aime et je l’admire et et je ne souhaite qu’une chose, du fond du coeur c’est qu’il aille mieux”, écrivait Laura Smet.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related