Subscribe

Le baromètre des Français de NBA : Tony Parker sur un nuage

Retrouvez chaque semaine sur France-Amérique le baromètre des performances de la semaine des joueurs français de NBA. Cette semaine, Tony Parker, le meneur des San Antonio Spurs, a crevé l’écran.

Le joueur de la semaine : Tony Parker (San Antonio Spurs)

Le meneur de l’équipe de France effectue une dernière partie de saison de feu. Leader d’une équipe texane toujours au sommet de la ligue (57 victoires pour seulement 13 défaites), il affiche cette semaine des moyennes de 22,6 points, 7,2 passes, 5 rebonds et 2 interceptions par match. Grâce à ces performances de haut-vol, les Spurs ont remporté leurs 4 rencontres de la semaine dont le derby face aux Mavericks de Dallas.

Le coup de cœur de la semaine : Ronny Turiaf (New York Knicks)

Le pivot martiniquais retrouve progressivement sa place de titulaire et confirme sa bonne semaine par une belle prestation face aux Boston Celtics. Auteur de 12 points, 3 rebonds, 2 interceptions et 2 contres, l’ancien joueur de l’université de Gonzaga monte en puissance à moins d’un mois des Play-Offs.  « Même si je me sens un peu fatigué, je prends sur moi pour aider l’équipe au maximum », affirme sans langue de bois le numéro 14 des Knicks.

La chiffre de la semaine: 50.

Comme le nombre de victoires des Chicago Bulls depuis le début de la saison. Cela faisait 11 saisons que la franchise de l’Illinois n’avait pas franchi ce cap. Un des principaux artisans de cette réussite se nomme Joakim Noah, le futur pivot des bleus. « Ce chiffre démontre à lui seul que l’on effectue une très belle saison.  On a battu quasiment toutes les grandes équipes. Maintenant à nous de montrer que l’on peut aller au bout et décrocher le titre ».

Le fait de la semaine : Ian Mahinmi s’enflamme contre les Warriors

Contre Golden State, le rouennais a littéralement “cassé la baraque”. En 20 minutes de jeu, le pivot français a marqué 10 points, pris 13 rebonds et intercepté une balle. Le jeune intérieur n’en est pas à son coup d’essai puisqu’il a déjà réussi le même type de performance il y a un mois environ contre Orlando. “C’est un joueur de devoir, il fait ce qu’on lui demande. Je suis très fier de l’avoir dans mon equipe”, a précisé son entraîneur Rick Carlisle.

La phrase de la semaine:

Nicolas Batum, à seulement 22 ans, a tout d’un grand. Solidement installé dans le cinq majeur des Portland Trailblazers, l’ancien manceau a fait l’objet cette semaine d’éloges de la part de son entraîneur Nate Mc Millan qui n’hésite pas à le comparer à un certain Scottie Pippen, lieutenant de Michaël Jordan aux Bulls de Chicago.

« Nicolas a tout. Le mental, le physique, un QI basket des plus élevés et surtout l’humilité nécessaire à tout champion. Je crois beaucoup en lui, il peut, s’il continue à travailler comme il le fait jusqu’à present, avoir une carrière à la Scottie Pippen et devenir l’un des meilleurs joueurs de l’histoire à son poste ».

Related