Subscribe

Le bâtiment des services culturels de l’ambassade de France à New York sur le point d’être mis en vente

Selon des sources bien informées, le bâtiment des services culturels français situé sur la 5e Avenue à Manhattan, est sur le point d’être vendu. Sa valeur a été évaluée par le Quai d’Orsay. La décision devrait être confirmée prochainement.

À vendre. Le bâtiment des services culturels de l’ambassade de France situé au 972 Fifth Avenue à Manhattan, face à Central Park , pourrait se retrouver très prochainement sur le marché new-yorkais de l’immobilier. Selon des sources bien informées, la décision de le vendre a été prise par le Quai d’Orsay, mais elle doit encore être confirmée prochainement. « Cela va être dur d’empêcher cette vente », confirme une des sources. « Ce n’est pas la première fois que ce projet est discuté, mais cette fois-ci, il y a une logique financière qui complique passablement la donne de ceux qui veulent l’empêcher. »

La valeur du bâtiment a récemment été évaluée par des officiels français et le projet semble bien avancé. « La France a deux hôtels particuliers sur la 5e Avenue (ndlr, le bâtiment du consulat et celui des services culturels),  il y en a apparemment un de trop aujourd’hui », glisse une autre source.

L’immeuble qui fait partie du patrimoine culturel français à l’étranger, est aussi connu sous le nom de Payne Whitney House. Il a été conçu par l’architecte Stanford White. Il avait été mandaté en 1902 par le colonel Oliver Hazar Payne, oncle de Payne Whitney. Ce bâtiment appartient à la France depuis 1952 et y abrite les services culturels de l’ambassade de France depuis cette année-là. En 2006, sa valeur avait été évaluée à 50 millions de dollars, selon le site internet artclair qui spéculait en avril sur le risque d’une vente du bâtiment.

Les autorités françaises avaient déjà réfléchi à la possibilité de rapatrier les services culturels dans les bâtiments de l’ambassade de France à Washington. « À l’époque, les considérations étaient administratives », déclare un observateur. « Mais cette année, c’est avant tout une question financière ». « Je ne sais pas ce qui pourra empêcher cette vente », conclut l’une des sources de France-Amérique. « Seul un tollé à New York pourrait éventuellement avoir un impact. Et encore. »

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related