Subscribe

Le « Castor » aurait 100 ans

Simone de Beauvoir est née le 9 janvier 1908. On fête donc en 2008 le centenaire de sa naissance. À cette occasion, un colloque international est organisé à l’université Paris Diderot sous la houlette d’une autre femme d’envergure, l’écrivain Julia Kristeva. Pendant trois jours, gens de lettres, universitaires, philosophes se pencheront sur toutes les facettes de cette intellectuelle complète -mémorialiste, romancière, philosophe qui, dans les années 40, est devenue, en France dans un premier temps, puis dans le monde, l’un des écrivains les plus lus et le symbole de la libération des femmes.

Éduquée à Paris dans un milieu bourgeois, Simone de Beauvoir sera marquée par les revers de fortune de sa famille. Brillante élève, agrégée de philosophie, reçue deuxième au concours, elle assure très tôt son indépendance, d’abord grâce à l’enseignement, puis par l’écriture. En 1949, son livre culte Le Deuxième sexe, se vend dès la première semaine à plus de 20 000 exemplaires, estampillant Simone de Beauvoir ambassadrice des féministes. « On ne naît pas femme, on le devient. C’est l’ensemble de la civilisation qui élabore ce produit intermédiaire entre le mâle et le castrat qu’on qualifie de féminin », écrit-elle. Engagée, elle le sera dans les années 60 autour de deux féministes françaises notoires, Elizabeth Badinter et Gisèle Halimi, militant en faveur du droit à l’avortement au sein du mouvement Choisir.

Mais bien sûr, qui dit Beauvoir dit Sartre; car l’écrivain est tout aussi connue pour avoir été l’amante puis « l’amie » du philosophe de l’existentialisme jusqu’à sa mort. Simone de Beauvoir fonda au lendemain de la guerre le journal Les Temps Modernes. Existentialistes donc, athéistes, communistes, Jean-Paul Sartre et Simone de Beauvoir purent y développer leurs idées, invitant d’autres penseurs de gauche comme Raymond Aron ou Maurice Merleau-Ponty à les rejoindre. Le couple voyagea dans le monde entier, notamment dans les pays communistes, rencontrant les chefs d’État du moment, Mao Tsé-Toung en Chine ou Fidel Castro à Cuba. Aventureux dans leurs idées, Sartre et Beauvoir étaient tout aussi iconoclastes dans leur vie privée. « Les amants du Flore », en référence au café parisien éponyme du boulevard Saint-Germain, immortalisés à l’écran en 2005 dans un téléfilm d’Ilan Duran Cohen, rend compte de la relation passionnée et différente entre Simone de Beauvoir et Jean-Paul Sartre joués respectivement par Anna Mouglalis et Lorant Deutsch. Le pacte amoureux unissant ces deux êtres hors du commun, qui ne furent jamais mariés, leur permettait d’avoir des relations hors du couple. Dans son roman L’Invitée (1943) largement autobiographique, Simone de Beauvoir raconte les péripéties d’un ménage à trois, que Sartre et Beauvoir ont vécu avec Olga Kosakiewitcz. La vie de Simone sera ponctuée de relations homosexuelles, mais elle vivra aussi une passion avec un autre homme, l’écrivain américain Nelson Algren.

 

Adoptée par l’Amérique

 

L’Amérique est l’une des étapes importantes de sa vie. Elle s’y rend une première fois en 1947. Dans le jeune France-Amérique de l’époque, elle publie le 25 juin 1947 un texte sur l’existentialisme : elle rencontre lors de son séjour Nelson Algren et d’autres écrivains américains comme Mary Mac Carthy. Nelson Algren, passionnément amoureux voudra l’arracher à sa relation avec Sartre sans y parvenir. Simone de Beauvoir rentre en France. Leurs échanges épistolaires, Lettres à Nelson Algren (1997), seront publiés de façon posthume par la fille adoptive de Simone, Sylvie Le Bon-Beauvoir. Mais cela n’empêche pas la Française d’être adoptée par l’Amérique. La publication du Deuxième sexe aux Etats-Unis, cinq ans après la France, sera la consécration. « En France, cette analyse au scalpel de la condition féminine provoque un véritable scandale ; en Amérique c’est le triomphe », écrit Annie Cohen-Solal, biographe de Jean-Paul Sartre, et ancien conseiller culturel à New York, dans le Nouvel Observateur en 1986.

Aujourd’hui encore Simone de Beauvoir incarne la liberté. Ses Mémoires d’une jeune fille rangée, encore souvent recommandées par les professeurs au collège, ont marqué une génération d’adolescentes. « Plus sartrienne que Sartre, elle lui voua sa vie. Mais son œuvre, sa pensée, son indépendance, son énergie sont d’elle et d’elle seule. » écrit encore Annie Cohen-Solal. La femme au bandeau, celle que Sartre appelait « le Castor »- son nom « Beauvoir » s’apparentant au terme anglais « beaver»- a fait éclater des préjugés tenaces, militant pour la liberté sexuelle avant mai 68 ou pour le droit à l’avortement dès 1949. Surtout, cette militante aura vécu une vie en accord avec ses idées, n’acceptant aucun compromis qui aurait pu endiguer le libre cours de son existence. Depuis les femmes ont gagné bien des batailles, apparaissant dans de nombreux domaines à égalité avec les hommes, même si certains engagements du couple Beauvoir-Sartre, notamment sur le communisme, apparaissent aujourd’hui anachroniques depuis la fin de l’Union Soviétique. Mais cela n’empêche pas une Simone de Beauvoir à l’œuvre fondatrice, modèle d’intelligence, de talent, d’engagement, de rester pour les femmes du monde entier un exemple lumineux.

 

Colloque Beauvoir 2008

Présidé par Julia Kristeva

Colloque international de Paris

Centenaire de la naissance de

Simone de Beauvoir

les 9-10-11 janvier

Réfectoire des Cordeliers

15 rue de l’école de médecine,

Paris 7e

www.kristeva.fr

/JliaKristeva

/ColloqueBeauvoir2008.html

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • John Gerassi, biographe révolutionnaire de SartreJohn Gerassi, biographe révolutionnaire de Sartre Ni disciple ni froid commentateur, John Gerassi a récemment publié le deuxième tome de sa biographie de Jean-Paul Sartre. Dans Talking with Sartre, John Gerassi retranscrit les entretiens […] Posted in Books
  • Parlez-moi d’amour !Parlez-moi d’amour ! De l’amour courtois aux romantiques en passant par les libertins, Marilyn Yalom, auteure de How the French invented love, explore neuf siècles de littérature qui ont fait de la France la […] Posted in Books