Subscribe

Le centre Boivin fête 25 ans de francophonie

Le centre de langue et de culture française, de l’université du Massachussetts Dartmouth propose une série de manifestations  afin de célébrer sa 25e année d’existence.

Le centre Boivin favorise depuis 25 ans l’enseignement et la reconnaissance de la langue et de la culture française, au sein de l’Université du Massachussets. Il a ouvert ses portes en 1985, grâce à un don s’élevant à 100 000 dollars d’ un physicien francophile, le  docteur Olmer Boivin. Né de parents franco-canadiens, le docteur Boivin effectua ses études en français au Canada et tenait particulièrement à partager sa passion pour cette langue, en démontrant notamment sa place dans le monde.
L’un de ses anciens élèves, Mel B. Yoken, est à la tête de la section langue et culture française depuis maintenant onze ans. Mel B. Yoken, qui a développé un système de bourses d’étude, considère que “l’apprentissage du français permet de profiter de nombreuses opportunités éducatives”. C’est encore en effet la deuxième langue la plus étudiée après l’anglais. Elle permet, souligne-t-il, de traiter de sujets importants tels que les affaires internationales, la loi, l’humanité et les sciences. “Cette langue est particulièrement distinguée. C’est le language de la sophistication et de la culture. Il permet d’accéder à l’art, la musique, la cuisine, la mode, le théâtre, la danse, l’architecture et au cinéma”, ajoute-t-il. Il en veut pour preuve le fait que “plus de 200 millions de personnes parlent le français et c’est la langue officielle dans 68 pays”.

Des projets de collaboration avec d’autres centres ont déjà été mis en place. “J’ai pour espoir de voir notre centre se développer encore davantage, que les gens prennent conscience de l’impact de la France, du Québec et des autres pays francophones sur notre société actuelle”, dit il. C’est dans ce but qu’il a tenu, dans le cadre du centre,  à rassembler, pour les générations futures, les témoignages de travailleurs franco-américains. Le résultat de cette enquête démontre leur impact positif sur la région.

Le centre accueillera prochainement trois orateurs de renom : le poète, romancier et traducteur David Slavitt le 27 septembre, la spécialiste de la France, de l’Holocaust et de la tolérance, Ruth Hartz le 25 octobre ainsi que l’éducatrice francophile Margo Moore le 6 décembre. (Browsing Area de la Bibliothèque Claire T. Carney à 16h30. Portes ouvertes).

Visiter le site internet du centre Boivin, en cliquant sur ce lien.


Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related