Subscribe

Le chanteur Gaëtan Roussel triomphe aux Victoires de la Musique

Gaëtan Roussel a triomphé aux Victoires de la musique, remportant trois trophées dont les prestigieux artiste masculin et album de l’année, mardi lors de la 26e édition de cette cérémonie que les organisateurs ont voulu dépoussiérer en s’inspirant des shows à l’américaine.

“Ca me touche énormément. Je ne pensais vraiment pas que ce premier album solo m’emmenerait là”, a déclaré le chanteur la gorge nouée, en ayant “une pensée pour Alain Bashung”.

Parti grand favori, Gaëtan Roussel a raflé la Victoire de l’artiste-interprète masculin de l’année et celle d’album de l’année toutes catégories, décernée par le public. Il avait déjà gagné la Victoire de l’album rock de l’année avec “Ginger”, le 9 février au cours de la première partie de la cérémonie qui est scindée en deux soirées cette année.

Gaëtan Roussel est le chanteur des groupes Tarmac et Louise Attaque, avec qui il a remporté la Victoire du groupe de l’année en 1999. Les deux groupes sont actuellement en sommeil. Après avoir écrit et produit pour Alain Bashung, Rachid Taha et Vanessa Paradis, il s’est lancé pour la première fois en solo au printemps 2010 avec “Ginger”, un album unanimement salué par la critique comme un des meilleurs disques français de l’année.

Côté féminin, où les jeux étaient plus ouverts, c’est la franco-israélienne Yael Naim qui a remporté la Victoire d’artiste-interprète de l’année. La jeune femme de 33 ans vient de publier son troisième album “She was a boy” réalisé en duo avec son complice David Donatien. Le duo s’est fait connaître du grand public en 2007 grâce à “New Soul”, devenu un tube mondial après avoir été utilisé par Apple pour une de ses publicités.

Zaz a remporté la Victoire de la chanson originale de l’année, décernée par un vote du public, avec son manifeste anti bling-bling “Je veux”. L’auteur et co-compositeur de la chanson Kerredine Soltani a dédié le trophée à la jeunesse du monde arabe. Auparavant, un message de soutien avait été adressé à ceux qui “aspirent à la démocratie” dans ces pays, sous la forme d’une chanson de Calogero “Yalla” (“on y va” en arabe), écrite à l’origine pour soeur Emmanuelle.

Dépoussiérage

-M- et Eddy Mitchell, qui fera ses adieux à la scène le 5 septembre prochain, ont remporté ex-aequo la Victoire du concert de l’année, tandis que Philippe Katerine a empoché celle du vidéoclip pour “La banane”.

Scène suspendue en l’air, jeux de lumière, interview en direct des nommés, interaction avec la salle… les organisateurs ont voulu cette année dépoussiérer une cérémonie, souvent décriée pour son manque de rythme. S’inspirant de la cérémonie des Grammys Awards aux Etats-Unis, ils ont demandé aux artistes de mettre en scène les nombreux moments de musique qui entrecoupaient les remises des prix.

-M-, accompagné de son frère et de sa soeur, a chanté en l’honneur de leur grand-mère, la poétesse Andrée Chédid, disparue il y a quelques semaines. Deux hommages ont également été rendus à Jean Ferrat, décédé l’an dernier et à Serge Gainsbourg, dont on célèbrera mercredi le vingtième anniversaire de la mort.

Cette année, le public était davantage associé au choix du palmarès. Un panel de 200 votants, choisi par les médias partenaires, a été invité à voter lors d’un deuxième tour de scrutin aux côtés des 1.226 membres de l’académie des votants, parmi une liste de 8 nommés choisis par les professionnels.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Une rentrée sans bémolUne rentrée sans bémol Les valeurs sûres reviennent en force tandis que le phénomène Mika occupe le devant de la scèneLes années se suivent, mais ne se ressemblent pas. […] Posted in Music
  • Les premiers lauréats des Victoires de la musique 2011Les premiers lauréats des Victoires de la musique 2011 Le chanteur Gaëtan Roussel, échappé de Louise Attaque, le baroudeur Bernard Lavilliers, Stromae et Ben l'Oncle Soul ont été les premiers lauréats mercredi d'une 26e édition des Victoires […] Posted in Music