Subscribe

Le chômage persiste, les républicains vantent leurs propres solutions

Les républicains ont rapidement réagi vendredi en vantant leurs propositions sur l’emploi après l’annonce des derniers chiffres du chômage aux Etats-Unis qui stagne à 9,1% sans créations d’emplois au mois d’août.

“Les Américains demandent toujours où sont les emplois?”, a écrit le président de la Chambre des représentants John Boehner. “Les républicains écoutent et se concentrent sur l’élimination des entraves à la croissance de l’emploi, que ce soit la fin de réglementations inutiles qui font monter les prix ou le fait d’empêcher Washington de dépenser l’argent que nous n’avons pas”, a-t-il ajouté. De son côté, la Maison Blanche a défendu son bilan en soulignant que l’économie avait créé des emplois dans le secteur privé pour 18 mois consécutifs avec un total de 2,4 millions d’emplois sur cette période. Katharine Abraham, l’une des conseillères économique du président, a toutefois reconnu sur le blog de la Maison Blanche qu’une “croissance économique plus rapide est nécessaire pour remplacer les emplois perdus”. Mme Abraham a aussi défendu les projets d’infrastructure chers au président et rejetés par les républicains.

M. Boehner a dénoncé la politique du président Barack Obama et des démocrates en assurant que la croissance de l’emploi “continue d’être sapée par la triple menace d’impôts plus élevés, par plus de mesures de relance qui ont échoué, et par des réglementations fédérales excessives”. M. Obama doit présenter jeudi devant les deux chambres du Congrès son plan pour l’emploi. Le numéro deux de la Chambre, Eric Cantor, a estimé qu’il “y aura des aspects (des propositions sur l’emploi de M. Obama) sur lesquels nous pouvons travailler ensemble”. “Si le président veut remonter ses manches et nous rejoindre pour aider à remettre les Américains au travail, nous sommes prêts à travailler ensemble”, a-t-il promis. La candidate ultraconservatrice à l’investiture républicaine pour la Maison Blanche, Michele Bachmann, a estimé que les chiffres de vendredi étaient “une nouvelle preuve que les politiques économiques de l’échec (mises en oeuvre par) le président Obama, ne fonctionnent pas et ont complètement bloqué la croissance de l’emploi”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related