Subscribe

Le cinéma français à l’honneur à Sacramento

Sacramento accueille à partir de demain et jusqu’au 28 juin, la 8ème édition de son festival du film français.  Au programme de cet événement qui se déroulera sur deux week-ends successifs, une sélection des succès cinématographiques de l’année 2008, une série de courts-métrages et des classiques en noir et blanc. Trois questions à l’organisatrice, Cécile Mouette.

Gagnez 4 passes VIP pour le Festival du Film Français de Sacramento! Pour jouer, il vous suffit d’envoyer à info@francetoday.com vos nom et numéro de téléphone, ainsi que l’adresse email de deux amis que vous désirez parrainer à la e-newsletter de France-Amérique.

Comment sélectionnez-vous les films présentés au festival ?

J’essaye de représenter ce qui s’est fait de mieux dans le cinéma français au cours de l’année précédente et je mixe ce programme avec des films plus classiques (ndlr, Cette année, La Règle du jeu de Jean Renoir et La Belle et la bête de Jean Cocteau sont à l’affiche). Les courts-métrages ont également une place importante dans le festival puisque chaque long est précédé d’un court de 10 minutes environ. Il y a aussi toute une après-midi de courts-métrages (ndlr, le samedi 27 juin). Les deux séances de minuit sont consacrées aux films érotiques ou aux films qui font peur !

La crise économique n’a pas épargné le secteur culturel. Cette année a-t-elle été plus difficile que les autres ?

Oui, les gens qui vont à un festival ne réalisent pas toujours que faire venir un film est cher. J’essaye le plus possible de les avoir en version 35 mm et non en DVD et par conséquent le transport des copies et la location des droits sont chers. Or, cette année, certains de nos sponsors qui nous finançaient depuis le début, n’ont pas pu renouveler leurs dons. J’ai organisé une levée de fonds mais cela n’a pas vraiment suffi. C’est la première fois que le nombre de nouveaux sponsors et l’entrée d’argent baissent en huit ans.

Pourquoi un festival de films français ? Y a-t-il une communauté française importante à Sacramento ?

Il y a quelques Français dans la ville, notamment des ingénieurs qui travaillent chez Hewlett-Packard et Intel dont le siège n’est pas loin. Mais le public est en grande majorité composé d’Américains. J’essaye donc de projeter des films représentatifs de la France d’aujourd’hui. Welcome (ndlr, le nouveau film de Philippe Lioret qui traite de l’accueil des clandestins), à ce titre, m’a paru très intéressant.

 

Informations pratiques :

Soirée d’inauguration le vendredi 19 juin. Projections les 20 et 21 juin et les 26 et 27 juillet

www.sacramentofrenchfilmfestival.org

 

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related