Subscribe

Le comédien Francis Huster en tournée aux Etats-Unis

Francis Huster entame sa tournée aux Etats-Unis. Il sera le 24 février à Washington, le 26 et le 27 février à Boston et au FIAF de New York, le 3 mars prochain. Pour la 700è fois, seul en scène,  il jouera la Peste d’Albert Camus. Adaptée par le comédien en 1989, la pièce à succès retrace l’histoire d’un village ravagé par une maladie dévorante, métaphore superbe de la montée du nazisme.

Enfant, les héros de Francis Huster s’appellent John Wayne, Gary Cooper et Steve McQueen. Il est d’ailleurs en plein désert de l’Arizona pour le film de Claude Lelouch, “Another man, another chance” (1970), lorsqu’il reçoit un appel du patron de la Paramount qui lui propose de signer un contrat d’une durée de huit ans. Mais au même moment, Pierre Dux, directeur de la Comédie Française, le prie de rentrer en France remplir ses engagements pour le rôle de Lorenzaccio. “Sinon, je serai resté“, confie l’acteur, avant d’ajouter qu’il serait “sûrement devenu une sorte de Louis Jourdan américain“.

Aujourd’hui,  le comédien revient aux Etats-Unis jouer La Peste, d’Albert Camus. Une tournée qui l’emmènera à Washington, Boston et New York. Dans son sillage, un parcours d’excellence. Après les Cours Florent et la rue Blanche, il entre au Conservatoire en 1968. Trois ans plus tard, à la Comédie Française, ses interprétations de Lorenzaccio, Don Juan et  Ruy Blas le propulse définitivement dans la cour des plus grands acteurs français.

Maestro, il interprète aujourd’hui seul en scène tous les personnages du célèbre roman d’Albert Camus après vingt ans d’aventures et de triomphe à travers le monde. “Je voulais jouer Camus aux Etats Unis. Son écriture est comme celle de Francis Scott Fitzgerald ou Ernest Hemingway, pure, sans artifices. Et puis il incarne par ses combats à l’étranger le français idéal, courageux et héroïque“.

Une pièce, une troupe, des master classes

Il adapte la pièce en 1989, sur les conseils de Jean Louis Barrault. “Francis c’est mon fils, Huster c’est mon frère”, avait l’habitude de dire le metteur en scène et chef de la troupe Renaud-Barrault au sein de laquelle Francis Huster jouera de longues années. Le metteur en scène le pousse à mettre sur pied un “double spectacle”, alliant La Peste et La Traversée de Paris, deux témoignages remarquables sur la France pendant la Seconde Guerre Mondiale.

Francis Huster a la passion du théâtre chevillée au corps. Acteur, metteur en scène et directeur de la troupe Francis Huster, il monte aujourd’hui la Troupe de France, qui commencera son voyage cet été avec Don Juan et rendra hommage au soixantième anniversaire de la mort de Louis Jouvet. Comme cet ancien directeur de la troupe de l’Athénée, Francis Huster rêvait de diriger un jour une grande troupe populaire. A l’occasion de son passage aux Etats-Unis, il donnera une série de master classes : “Louis Jouvet, Molière, la passion du patron“, dans les universités d’Harvard et de Boston, ainsi qu’au Lycée français de New York. Un retour américain sur les chapeaux de roues.

Infos pratiques:

Dates:

Le 24 février : Maison Française de Washington

http://www.la-maison-francaise.org/

Le 26 février et 27 février : Théâtre Moderne de l’Université de Suffolk à Boston

http://www.moderntheater.com/

Le 3 mars:  FIAF de New York

http://www.fiaf.org/events/winter2011/2011-03-03-francis-huster.shtml

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related