Subscribe

Le Congrès américain divisé, paralysie de l’administration en vue

Le Congrès américain était divisé vendredi matin sur une mesure pour éviter une paralysie du gouvernement fédéral après le 1er octobre, en raison d’un différend sur la façon de financer l’aide aux victimes de catastrophes naturelles récentes.

La Chambre des représentants à majorité républicaine a adopté dans la nuit de jeudi à vendredi sa version d’une loi de finance pour le fonctionnement du gouvernement jusqu’au 18 novembre par 219 voix contre 203. Mais les démocrates du Sénat rejettent ce plan essentiellement parce que les républicains y ont inséré une disposition pour que 3,65 milliards de dollars d’aide aux Etats touchés par des catastrophes soient financés par des mesures d’économies budgétaires.

La semaine dernière, les démocrates du Sénat ont fait adopter leur plan de 6,9 milliards de dollars pour l’aide aux victimes de catastrophes. Ce blocage intervient alors que les fonds de l’agence américaine de gestion des crises (Fema), utilisés notamment pour les victimes de l’ouragan Irène qui a touché fin août l’est de Etats-Unis, seront bientôt épuisés.

Le numéro deux de la majorité démocrate du Sénat, Richard Durbin, a accusé jeudi soir les républicains de “supprimer des emplois aux Etats-Unis pour payer pour les catastrophes naturelles”. Les républicains ont choisi en effet de procéder à des coupes budgétaires dans le secteur de l’énergie propre. “Il n’y a pas de menace de paralysie de l’administration. Terminons-en juste avec cela”, a dit le président républicain de la Chambre des représentants John Boehner.

Mercredi, M. Boehner avait pourtant essuyé un revers, infligé par son propre camp qui avait rejeté une première version de la loi finance provisoire. Plus de 40 républicains avaient voté contre car ils souhaitaient pour la plupart plus de réductions budgétaires. Les élus récalcitrants ont finalement rallié leur majorité après l’ajout jeudi soir de 100 millions de dollars de réductions budgétaires supplémentaires.

Mais avec un Sénat qui rejette le plan des républicains de la Chambre, les discussions devraient se poursuivre vendredi et peut-être au delà, malgré une semaine de congés parlementaires prévue la semaine prochaine.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related