Subscribe

Le design élyséen s’expose à New York

La Demisch Danant Gallery dévoile une vingtaine de pièces rares des années 60-70, fournies par l’institution officielle Mobilier national. On y retrouve l’esprit des films de Jacques Tati et de l’ère Pompidou.

C’est la première fois aux Etats-Unis que des meubles du Mobilier national, organe de l’Etat chargé d’aménager les intérieurs de la République, sont exposés. La galerie Demisch Danant, spécialisée dans le design français des années 50 aux années 80, a attendu le moment opportun. « Nous faisons écho à l’exposition du Mobilier national à Versailles, c’était le bon moment », explique Suzanne Demisch, propriétaire du lieu.

La galerie très épurée de la 22nd Street héberge les fauteuils voluptueux, les tables arrondies en verre ou blanc cassé, les bureaux massifs ainsi que les meubles destinés aux appartements de Georges Pompidou conçus par Pierre Paulin, mais aussi Olivier Mourgue, Henri Lesetre ou encore Michel Boyer. Une architecture sensuelle et minimale, toute en courbes,  qui a redonné un peu de légèreté à la France d’après-guerre, qui souhaitait faire peau neuve.

Sur les murs blancs et bleus Klein, les publicités de l’époque vantent l’élégance et le renouveau des salons élyséens alors entièrement revus par les designers. Même si les éditions limitées se vendent mal à l’époque, le style des trente glorieuses a depuis gagné ses galons et investi nos salons de manière subtile. Suzanne Demisch l’affirme, « la mode des sixties est populaire et elle continuera de l’être encore longtemps ».  

La République mécène

Au début des années 60, l’économie se porte bien, les banlieues se construisent et les foyers consomment. Dans cette effervescence glorieuse, la République décide d’encourager la création artistique pour façonner un design français contemporain encore timide. C’est au sein des offices et appartements du Palais de l’Elysée, mais aussi des ambassades, ministères, Assemblée Nationale et Senat que cet art trouve d’abord sa place.

L’Etat Providence joue les industriels. Le Mobilier national crée l’ARC (Atelier de Recherche et de Création) pour mettre à disposition les ressources nécessaires aux designers mandatés. Après Pompidou, Giscard ou Mitterand, c’est maintenant au public d’en profiter.

Mobilier national, jusqu’au 11 février 2012 à la Demisch Danant Gallery, 542 W 22nd Street, New York.  www.demischdanant.com

La galeriste sera également au salon Design Miami 2011 pour présenter quinze autres pièces de Pierre Paulin, du 29 novembre au 4 décembre 2011. www.designmiami.com

Le château de Versailles raconte le Mobilier national, jusqu’au 11 décembre. www.chateauversailles.fr

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related