Subscribe

Le Drian à Bruxelles, Londres et Washington pour promouvoir le Livre blanc

Jean-Yves Le Drian, le ministre de la Défense, se rend de mercredi à samedi à Bruxelles, Londres et Washington pour promouvoir le Livre blanc et la nouvelle stratégie de défense de la France auprès de ses principaux partenaires.

Dans les trois capitales, le ministre s’exprimera devant des cercles de réflexion réunissant experts et décideurs, indique-t-on dans son entourage. Mercredi après-midi à Bruxelles, il devait prendre la parole devant le think tank “Notre Europe” de Jacques Delors. Jeudi à Londres, devant le Conseil franco-britannique (Franco-british council) et vendredi à Washington devant la fondation Carnegie. A Londres et Washington, les entretiens auront également un important volet bilatéral.

Selon la défense, il s’agira d’une part de rassurer les Britanniques sur le fait que la relance de l’Europe de la défense, inscrite dans le Livre blanc, ne se fera pas au détriment de la relation franco-britannique, la Grande-Bretagne étant le premier partenaire de défense de la France. Mercredi soir, M. Le Drian aura un dîner de travail avec son homologue, Philip Hammond.

A Washington, il doit notamment s’entretenir avec le sénateur Carl Levin, membre de la Commission des forces armées du Sénat, et le conseiller adjoint du président Obama pour la sécurité, Tony Blinken. Des réunions de travail sont également prévues avec le secrétaire à la Défense, Chuck Hagel, et son adjoint, William Burns. Le premier Livre blanc de la défense depuis la réintégration par la France du commandement intégré de l’Otan sera au centre des discussions.

Selon l’entourage de Jean-Yves Le Drian, il s’agit de montrer que dans un contexte budgétaire contraint la France entend maintenir ses capacités et ambitions militaires et qu’elle reste un allié solide pour les Britanniques et les Américains. Les discussions porteront également sur les crises internationales, notamment au Mali et dans la bande sahélienne, et sur la coopération dans le domaine du renseignement. A Washington, le dossier des drones doit enfin être évoqué. Paris envisage depuis plusieurs mois d’acquérir des drones américains Reaper, des appareils de surveillance sans pilote, pour remplacer ses Harfang en bout de course. Le Livre blanc publié le 29 avril fixe les axes de la politique française en matière de défense pour les quinze ans à venir, dans un contexte de graves difficultés financières en France et en Europe.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related