Subscribe

Le FBI démantèle une milice chrétienne antigouvernementale

Neuf membres d’une milice chrétienne antigouvernementale nommée Hutaree ont été accusés d’avoir planifié des attentats contre la police du Michigan, selon l’acte d’accusation rendu public lundi.

Les membres de la milice Hutaree arrêtés ce week-end, des hommes et une femme âgés de 19 à 45 ans, se préparaient selon le FBI à tuer un représentant des forces de l’ordre avant de lancer une attaque lors de son enterrement pour obliger la police à réagir. Selon l’accusation, le groupe considérait les forces de l’ordre comme l'”infanterie” de l’Etat fédéral et comptait parmi ses ennemis toute personne qui ne partageait pas ses croyances.

Ils prévoyaient alors de rallier des “points de rendez-vous” pour “mener la guerre contre l’Etat, et préparer leur défense derrière des fils déclencheurs d’explosifs enterrés et des bombes artisanales actionnées à l’aide de détonateurs. Même les emplacements de combat avaient été prévus”.

“Hutaree croyait que cela servirait de catalyseur pour un soulèvement de plus grande ampleur contre le pouvoir”, selon l’acte d’accusation. Ils devront comparaître entre autre pour possession d’armes de destruction massive, enseignement de l’utilisation d’explosifs et conspiration> Aux Etats-Unis, le fait de mettre en place un complot contre l’État peut être punit, même si aucune action violente n’a été mise en pratique.

Huit membres de Hutaree ont été arrêtés ce week-end dans l’Indiana, l’Ohio et le Michigan (nord). La milice prévoyait de mener une “opération secrète de reconnaissance” en avril, a assuré l’accusation. Le fils du principal responsable de la milice s’est enfui, et a été arrêté lundi soir.
Poursuivis notamment pour complot d’insurrection et tentative d’usage d’armes de destruction massive, ils risquent la prison à vie.

Sur son site internet, Hutaree affirme “se préparer pour la bataille de la fin du monde afin de conserver vivant le témoignage de Jésus Christ” et a publié une vidéo dans laquelle on voit des hommes en tenue militaire remplaçant le drapeau des Etats-Unis en feu par le drapeau de la milice après avoir achevé des soldats portant des casques bleus.
Son logo représente une croix barrée des initiales CCR (Christian Colonial Republic, la république coloniale du Christ qu’ils souhaitaient instaurer après le soulèvement). Le terme Hutaree signifierait selon eux “guerrier du Christ”.

Le nombre de groupes extrémistes prônant des doctrines anti-gouvernementales a presque triplé l’année dernière aux Etats-Unis, passant de 149 à 512, selon un récent rapport du Southern Poverty Law Center qui recense les activités des groupes défendant des thèses violentes et intolérantes.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related