Subscribe

Le FC Nantes en pleine crise après sa relégation en Ligue 2

Le FC Nantes, relégué en L2, a gagné contre Auxerre (2-1) son dernier match en L1 samedi à l’occasion de la 38e journée, mais perdu le soutien de ses supporteurs, qui ont manifesté avant, pendant et après la rencontre leur colère à l’encontre de la politique sportive du club. Sept personnes ont été interpellées et deux personnes ont été transportées au CHU de Nantes.

Pour les supporteurs nantais, la rencontre, qui s’est déroulée dans une ambiance délétère, avait d’ailleurs commencé bien avant le coup d’envoi. Un millier d’entre eux avait répondu à l’appel de la Brigade Loire, un groupe Ultra, les invitant à manifester non loin de la Beaujoire, trois heures avant le match.

Les slogans et les pancartes hostiles à la direction du FCNA étaient audibles et visibles, la plupart appelant Waldemar Kita, le président du club à la démission.

“Gripond, reviens, il est pire”, pouvait-on notamment lire, en référence à Jean-Luc Gripond, ancien président du club, et surnommé “le fossoyeur” par de nombreux supporteurs nantais en référence à son action à la tête du club.

La plupart de ces supporteurs ont attendu la fin du premier quart d’heure de la rencontre pour prendre place dans les tribunes de la Beaujoire, offrant au début de match une ambiance proprement surréaliste.

Déjà, à l’énoncé des compositions des équipes, seul le nom de Frédéric Da Rocha, capitaine et figure emblématique du club qui disputait son dernier match avec les Canaris, a été applaudi. A contrario, l’attaquant croate Ivan Klasnic, recrutement phare du début de saison, a été la cible de nombreux sifflets.

Autour de la pelouse, le jaune des maillots des stadiers était plus visible que celui des maillots du club portés par le public en tribunes.Et la centaine de supporteurs auxerrois a cru évoluer à domicile, se faisant bien entendre dans un stade qui avait décrété la grève des encouragements.

Clin d’oeil du destin, Nantes ouvrait la marque par… Klasnic (1-0, 12e) a peu près au même moment où les supporteurs de la tribune Loire entraient bruyamment dans le stade.

Dès lors, le concours de banderoles pouvait commencer: “Trop de maux, on n’a plus de mots”, “Après la Ligue 2, le dépôt de bilan ?”, “Praud, tout sauf pro” cette dernière dirigée contre Pascal Praud, directeur général délégué du FCNA.

A la mi-temps, la contestation montait d’un cran, plusieurs dizaines de supporteurs de la tribune Loire quittant leurs places en courant, partant dans plusieurs directions et prenant de court les forces de sécurité.

Une cinquantaine d’entre eux réussissait à pénétrer dans les tribunes officielles, causant notamment quelques dégâts matériels (tables renversées, pots de fleurs cassés) dans les buffets VIP et Presse avant de revenir dans les gradins pour la seconde période.

Face à eux, un important dispositif de sécurité, avec une petite centaine de CRS et autant de stadiers, était alors mis en place. Dans ces conditions, l’égalisation d’Auxerre par Berthod (1-1, 48) et le 2e but nantais par Bagayoko (2-1, 52e) passaient complètement inaperçus. La suite de la rencontre se déroulait sans incident visible.

Peu avant le coup de sifflet final, le feu d’artifice traditionnel de fin de saison était toutefois remplacé par un lancer de tracts hostiles à M. Kita depuis le niveau supérieur des tribunes. Et comme un symbole, Da Rocha, très critique à l’encontre de la direction cette semaine, profitait de sa sortie à deux minutes de la fin de la rencontre, pour applaudir ostensiblement la tribune Loire, au coeur de la contestation. Après la rencontre, il allait même leur offrir son maillot, avant d’entamer un tour d’honneur.

“Si on est des perdants, lui l’est aussi”, a déclaré Da Rocha à l’issue du match. Le capitaine emblématique des Canaris a annoncé en milieu de semaine qu’il allait quitter le club. “C’est difficile quand on n’a pas la même vision des choses…”, avait-il expliqué, faisant allusion à la politique des dirigeants nantais.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Ligue des Champions: Lyon sort le RealLigue des Champions: Lyon sort le Real En égalisant à un quart d'heure de la fin contre le Real Madrid (1-1), mercredi au stade Santiago-Bernabeu, le Bosniaque Miralem Pjanic a permis à l'Olympique lyonnais de s'inviter dans le […] Posted in Opinion
  • Thierry Henry rêve d’AmériqueThierry Henry rêve d’Amérique Le champion du monde Thierry Henry aimerait rejoindre l'équipe new-yorkaise des Red Bulls, selon le quotidien britannique Daily Mail. Un transfert qui serait une perte évidente pour son […] Posted in Opinion