Subscribe

Le Goncourt sur un tapis rouge pour Houellebecq ?

A la veille de la proclamation du Goncourt, difficile d’éviter une question : comment le plus prestigieux et rentable prix littéraire pourrait-il échapper cette année à Michel Houellebecq, évincé deux fois par le passé ? Le jury lèvera le suspense lundi à 13H00.

Au côté de l’auteur de La Carte et le territoire (Flammarion), mûri et assagi semble-t-il, trois autres finalistes restent en lice : la sulfureuse Virginie Despentes, avec Apocalypse bébé (Grasset), Mathias Enard, avec Parle-leur de batailles, de rois et d’éléphants (Actes Sud), jolie fable sur Michel-Ange à Constantinople, et Maylis de Kerangal, avec Naissance d’un pont (Verticales), couronnée mercredi par le Médicis.

Le Renaudot sera aussi attribué lundi. Avec sur la liste deux concurrents du Goncourt, Houellebecq et Despentes, et une énorme surprise, le premier livre autoédité et vendu sur internet de l’histoire des prix littéraires français : L’Homme qui arrêta d’écrire du provocateur écrivain Marc-Edouard Nabe. Plus de 130.000 exemplaires de La Carte et le territoire se sont déjà arrachés et un Goncourt multiplie par deux ou trois les ventes, avec près de 400.000 exemplaires en moyenne, selon une étude récente.
Après s’être soumis à la rentrée à une tournée médiatique sans précédent pour ce misanthrope affiché, Houellebecq s’est discrètement éclipsé à l’étranger avec, dans sa besace, des critiques pour la plupart dithyrambiques. L’enfant terrible de la littérature, et écrivain français le plus connu à l’étranger, était passé à côté du Goncourt en 1998 avec Les Particules élémentaires et sept ans plus tard, à une voix près, avec La Possibilité d’une île.

Parmi les jurés, Didier Decoin ne tarit pas d’éloges sur le roman : “C’est une réussite formidable ! C’est un sentiment partagé par presque tout le monde”. Plus circonspecte, Edmonde Charles-Roux ne lui a consenti qu’un sobre éloge dans le journal La Provence. Tahar Ben Jelloun l’a descendu en flèche dans la Repubblica. Bernard Pivot a avoué dans le JDD qu’il n’aimait pas le best-seller houellebecquien, admettant néanmoins : “on peut ne pas aimer un livre et le considérer comme une oeuvre majeure”. L’écrivain et journaliste Pierre Assouline, “ennemi public” de Houellebecq, lui décernait déjà le Goncourt en août “sauf dérapage ou révélation”. Bernard-Henri Lévy, qui a écrit un ouvrage avec lui, est un inconditionnel. Franz-Olivier Giesbert, juré du Renaudot, le donne aussi gagnant pour le Goncourt.

Dans son livre, Houellebecq met en scène son assassinat et se caricature. Il “pue un peu moins qu’un cadavre” et ressemble “à une vieille tortue malade”, écrit-il de son double littéraire.
Né Michel Thomas le 26 février 1958 à La Réunion, selon sa biographie officielle, en 1956, selon d’autres sources, Houellebecq est devenu un écrivain culte dès 1994 avec “Extension du domaine de la lutte”. Monstre froid et vain provocateur pour les uns, génie absolu pour les autres, il publie “Les Particules élémentaires” en 1998. Il est traduit en plus de 25 langues.
Le chantre du anti-héros et de la désespérance sort en 2001 son troisième roman, Plateforme (Flammarion 2001), consacré au tourisme sexuel. Suit La Possibilité d’une île en 2005, qui obtient le prix Interallié, faute d’être consacré chez Drouant…

Alors ? En 2010, la probabilité d’un Goncourt ? Pour alimenter le suspense, rappelons qu’il y eut, dans le passé, des exemples fameux de favoris malheureux, comme Céline.

A lire aussi l’article dans notre numéro France-Amérique de novembre. Pour vous abonner cliquez ici.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • La chronique de rentrée de Jean Le GallLa chronique de rentrée de Jean Le Gall On pourrait dire que Jean Le Gall est avocat d’affaires le jour et écrivain la nuit. Mais schématiser de la sorte l’auteur trentenaire de l’acide et très drôle Requiem pour les trouillards […] Posted in Books
  • Une bibliothèque géante pour ” Les Petits livres”Une bibliothèque géante pour ” Les Petits livres” Destiné à tous les enfants francophones des Etats-Unis,  le site "Les Petits Livres" s'inspire de notre traditionnelle bibliothèque. Après avoir choisi en ligne son histoire préférée, il […] Posted in Books