Subscribe

Le gouvernement Obama renforce les contrôles sur les vols à destination des Etats-Unis

Les Etats-Unis ont annoncé dimanche un renforcement des contrôles des passagers embarquant sur des avions à destination des Etats-Unis, dix jours après l’attentat manqué contre le vol Amsterdam-Detroit de la compagnie Northwest Airlines.

Dans une directive applicable dès lundi, l’Administration de la sécurité dans les transports (TSA) ordonne un contrôle renforcé de “tous” les passagers originaires ou en provenance de pays considérés comme des soutiens au terrorisme “ou de tout autre pays concerné”, dont la liste n’a pas été précisée. La directive s’impose à tous les transporteurs, américains ou étrangers.

Pour les ressortissants d’autres pays, la directive prévoit un recours accru à des technologies avancées de contrôle des passagers et impose de fouiller “au hasard” les personnes à destination des Etats-Unis de tous les vols internationaux. “Une sécurité aérienne efficace commence au-delà de nos frontières”, explique la TSA dans un communiqué.

Cuba, l’Iran, le Soudan et la Syrie sont les quatre pays figurant sur la liste américaine des Etats qui soutiennent le terrorisme. Selon le site d’information Politico, qui cite un haut responsable de l’administration Obama, les ressortissants de 14 pays au total sont plus particulièrement concernés par les contrôles renforcés, parmi lesquels le Nigeria, le Pakistan, le Yémen, l’Afghanistan, la Libye et la Somalie.

“Cent pour cent” des passagers originaires ou en provenance de ces pays seront soumis à une fouille corporelle “complète” ainsi qu’à une inspection “manuelle” de leurs effets personnels, affirme Politico.

Selon ce site de référence de la politique américaine, “un pourcentage beaucoup plus élevé de passagers de tous les pays étrangers” sera soumis à ces contrôles renforcés. “Ces contrôles pourront comporter une détection d’explosifs ainsi qu’un passage au scanner corporel lorsque cette technologie est disponible”, selon Politico.

La directive est publiée dix jours après l’attentat perpétré le jour de Noël à bord du vol 253 de Northwest Airlines (groupe Delta). Umar Farouk Abdulmutallab, un Nigérian âgé de 23 ans, a tenté de faire exploser l’appareil à l’aide d’explosifs dissimulés sous ses vêtements, avant d’être maîtrisé par les passagers et l’équipage peu avant l’atterrissage à Detroit (nord des Etats-Unis).

Le président américain Barack Obama a incriminé Al-Qaïda dans la péninsule arabique pour l’attentat manqué. Le suspect a indiqué aux enquêteurs avoir séjourné au Yémen ces derniers mois avant de se rendre à Lagos, puis à Amsterdam où il s’est envolé pour les Etats-Unis.

Des mesures de sécurité renforcées ont été mises en place dès l’attentat manqué, à la discrétion de certains pays ou compagnies aériennes, comme l’interdiction de se rendre aux toilettes ou de poser un objet sur ses genoux dans l’heure précédant l’atterrissage.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related