Subscribe

Le jour le plus bon

Le Français Paul-Henri Mathieu est venu à bout de l’Américain John Isner au cours du match le plus long jamais disputé sur le central à Roland-Garros. L’apogée d’une journée qui a aussi vu triompher Gasquet, Tsonga et Benneteau.

Le tennis est un sport qui se joue – parfois – en trois sets gagnants et à la fin, c’est toujours Isner qui gagne. Presque. L’Américain est entré dans l’histoire du tennis en triomphant de Nicolas Mahut au terme d’une rencontre de 11h05 en 2010 à Wimbledon. Cette fois-ci, un autre Français est venu “venger” son compatriote. Paul-Henri Mathieu a fait chavirer le court Philippe-Chatrier, au bout de 5H41 de jeu. 6-7 (2), 6-4, 6-4, 3-6, 18-16. C’est le plus long match jamais disputé sur le Central à Roland-Garros.

L’Alsacien a survécu aux 41 aces distillés dans la partie par le puissant bras droit du géant américain, avant de l’emporter à sa 7e balle de match. Mathieu s’était d’abord offert trois balles de match sur le service de son adversaire, au 22e jeu du 5e set, après un revers de l’Américain dans le filet. Isner a sauvé les trois et égalisé 11-11. Mathieu s’est ensuite offert deux nouvelles occasions au 30e jeu du 5e set. Encore sauvées par Isner. Le match a basculé au 34e jeu quand Mathieu a obtenu deux nouvelles balles de match et converti la deuxième sur un coup droit croisé hors des limites de l’Américain.

Je ne sais pas quoi dire. J’ai du mal à croire que j’ai gagné ce match”, a déclaré Mathieu en s’adressant au public du court central qui l’avait encouragé par des “Paulo, Paulo”, digne d’un stade de football. “Je me suis battu tellement longtemps pour revenir… J’ai été éloigné des courts pas mal de temps et je suis revenu pour vivre des moments comme ça grâce à vous”.

Benneteau, Gasquet et Tsonga au rendez-vous

Jo-Wilfried Tsonga a parfaitement digéré l’interruption due à la pluie mercredi soir et s’est qualifié pour le troisième tour de Roland-Garros en battant aujourd’hui l’Allemand Cedrik-Marcel Stebe en quatre sets 6–2, 4–6, 6–2, 6–1, contrairement à Arnaud Clément qui a lui passé deux minutes sur le court pour finir par perdre son match et dire au revoir à Roland-Garros, qu’il disputait pour la quinzième et dernière fois. Revenu sur le court N°1 ce jeudi midi pour disputer – et perdre – quatre points, la “Clé” a été renvoyé aux vestiaires par David Goffin 3-6, 7-6, 0-6, 6-2, 6-1.

Benneteau est lui qualifié pour le 3e tour après un succès net face à Dmitry Tursunov 6-4, 6-4, 6-4. Au prochain tour, le Bressan tentera de “venger” Jérémy Chardy battu par Janko Tipsarevic. Malgré deux balles de premier set, le Palois a cédé contre le Serbe 7-6(4), 6-1, 7-5 en 2h34. Quant à Benoît Paire, il n’est pas parvenu à faire tomber David Ferrer qui s’est logiquement défait du Français 6-3, 6-3, 6-2 en 1h47.

Enfin, Richard Gasquet, à l’instar de PHM, a su faire preuve de patience pour se sortir en quatre sets (5-7, 7-5, 6-2, 6-3) d’un match un peu fou contre le talentueux Bulgare Grigor Dimitrov. Le tricolore a sauvé sa peau en débreakant pour égaliser à 5-5 dans le deuxième set, après un échange interminable de 32 coups. Jusque-là, Dimitrov, 87e mondial, surnommé le “Federer bulgare”, avait mené les débats. Le match a basculé à cet instant-là. Ivre de douleur, après avoir été victime d’une crampe à la jambe gauche à la fin de cet échange, Dimitrov, 21 ans, s’est longuement roulé par terre, sans pouvoir se relever. Après y être parvenu, il a dû concéder les deux jeux suivants en renonçant même à essayer de bouger.

Tranquille comme Nadal, grosse alerte pour Murray

Du côté des favoris, Rafael Nadal s’est qualifié au pas de charge pour le troisième tour en surclassant l’Ouzbek Denis Istomin 6-2, 6-2, 6-0. Le Majorquin a soufflé du court son adversaire, 43e mondial. Rien à voir avec Andy Murray, pratiquement incapable de bouger à cause de spasmes au dos au début de son match face au Finlandais Jarkko Nieminen. Mené 6-1, 4-2, l’Ecossais de 25 ans s’est retrouvé au fond du gouffre. Le N°4 mondial a fait appel au soigneur à trois reprises, celui-ci lui conseillant purement et simplement d’abandonner. Mais Murray a réussi à se surpasser pour s’imposer 1-6, 6-4, 6-1, 6-2, bien aidé par la fébrilité de son adversaire. “Pour être honnête je ne sais pas trop comment j’ai fait pour gagner ce match”, a-t-il réagi.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related

  • Les bleus de la vieilleLes bleus de la vieille Suite du premier tour à Roland Garros où les Français ont brillé. Clément, Llodra et Paul-Henri Mathieu ont été les grands animateurs de la journée. Du côté des favoris, ça passe pour […] Posted in Opinion
  • Wimbledon: John Isner remporte le 5ème set…70 à 68Wimbledon: John Isner remporte le 5ème set…70 à 68 L'Américain John Isner a remporté le match le plus long de l'histoire en battant le Français Nicolas Mahut après 11h05 de jeu sur trois jours au terme d'un cinquième set de légende 70-68 […] Posted in Opinion