Subscribe

Le maire de New York dénonce une politique d’immigration “suicidaire”

L’actuelle politique des visas aux Etats-Unis, qui empêche les personnes qualifiées de s’y installer, est un “suicide collectif”, a estimé mercredi le maire de New York Michael Bloomberg.

Cette politique “sabote notre économie. J’appelle cela un suicide collectif, et je le pense vraiment”, a-t-il déclaré lors d’un Forum sur l’immigration.Le maire, farouche partisan d’une réforme de l’immigration, a estimé que les restrictions actuelles handicapaient les Etats-Unis dans la compétition internationale de plus en plus féroce pour attirer les talents et les personnes les mieux éduquées.”Et le résultat, c’est que les Etats-Unis ne sont plus le carrefour inévitable pour l’innovation et l’entreprise”, a-t-il ajouté en soulignant les opportunités qu’offraient d’autres pays, de l’Amérique du Sud à l’Asie.

“Les Etats-Unis doivent se battre comme jamais auparavant pour attirer les talents”, a-t-il ajouté.Et il a souligné que sur le million de nouveaux résidents admis chaque année aux Etats-Unis, 15% seulement obtenaient des visas pour répondre aux besoins économiques du pays. Les 85% restants en bénéficient pour raisons familiales ou personnelles, a-t-il dit.”Nous devrions augmenter très fortement le nombre de cartes vertes pour les meilleurs des meilleurs, pour qu’ils puissent rejoindre l’économie américaine de manière permanente”, a-t-il ajouté.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related