Subscribe

Le médecin de Michael Jackson inculpé

Conrad Murray, le dernier médecin de Michael Jackson, mort le 25 juin dernier, sera inculpé lundi pour la mort de la pop star, a annoncé vendredi le bureau du procureur de Los Angeles.

Dans un communiqué, le bureau du procureur indique que l’accusation sera notifiée au médecin lundi, et qu’elle sera suivie d’une audience à la cour. Le communiqué ne précise pas l’accusation retenue, mais des sources policières ont affirmé, sous couvert d’anonymat, que Conrad Murray serait poursuivi pour “homicide involontaire”, ce qui peut lui valoir, en cas de condamnation, jusqu’à quatre ans de prison.

Michael Jackson est mort le 25 juin à l’âge de 50 ans à Los Angeles, des suite d’une surdose de médicaments et d’une intoxication à l’anésthésiant propofol. Le docteur Murray a toujours reconnu qu’il avait administré le propofol à Michael Jackson, un peu avant sa mort. Mais selon lui, c’était à la demande insistante du “roi de la pop”, qui l’utilisait comme somnifère.

L’annonce du bureau du procureur fait suite à plusieurs jours d’intenses conjectures sur le sort du docteur Murray, au centre de l’enquête de la police de Los Angeles depuis la mort de la pop star.

Son avocat, Ed Chernoff, avait affirmé jeudi que Conrad Murray était prêt à se rendre vendredi, de son plein gré, avant de revenir sur ses déclarations dans la nuit de jeudi à vendredi. Selon plusieurs informations de presse, l’inculpation a été repoussée à cause de tensions entre le bureau du procureur et la police de Los Angeles.

Les services de police souhaiteraient en effet que le docteur soit arrêté en bonne et due forme, et amené menotté à la cour. Le bureau du procureur et les avocats de Conrad Murray pencheraient plutôt pour une reddition, sans menottes.

Accident ou homicide ?

Les avocats du docteur doivent donner une conférence de presse à Los Angeles vendredi à 13H30 heure locale. Michael Jackson était mort vingt minutes après avoir reçu l’injection de propofol, alors que le docteur Murray s’était absenté quelques instants.

Selon ses propres déclarations à la police, Conrad Murray s’est rendu compte à son retour que le chanteur ne respirait plus, mais a attendu plus d’une heure avant d’appeler les secours. L’avocat de la famille Jackson, Brian Oxman, a estimé cette semaine que “la simple pensée” d’une inculpation d’homicide involontaire était “atterrante”.

“C’est juste une gifle et une tape sur le poignet, car nous savons que Michael Jackson était en danger d’être mis à genoux, conduit à la mort par la consommation de ces médicaments”, a-t-il déclaré.

Le comportement du Docteur Murray “a atteint un tel niveau d’inconscience qu’on pourrait dire que c’était un meurtre sans préméditation, car il savait ce qu’il faisait”, avait-il ajouté.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related