Subscribe

Le microcrédit gagne les États-Unis

 

Le 11 décembre, PlaNet Finance a ouvert pour la première fois un bureau aux États-Unis. À l’occasion d’une présentation au consulat général de France à New York, les fondateurs de cette organisation de solidarité internationale ont rappelé  l’importance de réduire la pauvreté dans le monde.

« Il y a deux milliards de personnes qui vivent en dessous du seuil de pauvreté sur la terre, et si nous ne faisons rien, ce chiffre sera doublé d’ici 40 ans », déclarait le président de PlaNet Finance, Jacques Attali, lors de son discours d’ouverture. Étonnamment, la présence de cet organisme international spécialisé dans le microcrédit est une première aux États-Unis, pourtant familier des prêts financiers. Face à d’importants acteurs et institutions financières, Jacques Attali et Arnaud Ventura – les fondateurs de cette Organisation non-gouvernementale (ONG) – ont rappelé avec conviction que le « crédit a fait les États-Unis » et que pareillement, le microcrédit serait la « clé pour la démocratie et le développement » dans les pays en voie de développement.

Il faut dire que PlaNet Finance n’en est pas à son coup d’essai. Imaginée il y a neuf ans, cette initiative française est aujourd’hui présente dans plus de 60 États. Des centaines d’institutions et d’intermédiaires financiers, parmi lesquelles des banques, des coopératives des ONG et des institutions de micro finances (IMF) ont rejoint ce réseau. Le principe de PlaNet Finance ? En fédérant les institutions financières, l’organisation leur apporte un soutien stratégique et économique qui donne à ses adhérents plus de moyens pour financer les projets locaux et ainsi participer à la croissance économique du pays. Amérique Latine, Asie, Afrique, Moyen-Orient, Afrique du Nord, des bureaux sont aujourd’hui présents sur tous les continents pour permettre à ceux qui le veulent de se lancer dans l’entrepreneuriat sans se heurter immédiatement à des barrières financières ou humaines. Car en plus de l’aide économique et logistique apportée aux institutions membres, PlaNet Finance imagine des programmes plus vastes, pensés pour améliorer l’accès à l’éducation, à la santé, ou même l’accès à l’eau ou à l’électricité.

« Durant l’année dernière seulement, PlaNet Finance a aidé plus de 7 millions de personnes à se sortir du cycle de la pauvreté en s’associant avec plus de 800 institutions de micro finance à travers le monde », peut-on lire sur le document distribué lors de la présentation. En ouvrant un nouveau bureau dans la ville qui compte le PIB total le plus important du monde après Tokyo, peu de chance de ne pas trouver d’oreille attentive. Il ne reste qu’à espérer que l’idée humaniste gagnera à New York un succès à la hauteur de sa cause.

 

Retrouvez toutes les informations sur http://www.usplanetfinance.org/

            

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related