Subscribe

Le New York Times enlève une étoile au restaurant Daniel

Un critique culinaire du New York Times reproche à Daniel Boulud de ne pas traiter aussi bien les clients et les critiques gastronomiques.

La semaine dernière, le critique gastronomique du New York Times Pete Wells s’est rendu dans le prestigieux rétablissement Daniel, ouvert il y a vingt ans dans l’Upper East Side. Depuis 2001, les journalistes successifs du titre new-yorkais décernent quatre étoiles à l’établissment français. Le critique a cette fois rusé pour éviter d’être traité de manière différente que ses confrères. Il a demandé à l’un de ses collègues de se rendre au restaurant le même soir que afin de comparer après coup la qualité du service et leur dîner.

“Nos repas étaient identiques. Pas nos expériences”, annonce d’emblée Pete Wells dans son article. “La cuisine a envoyé deux hors d’oeuvres à ma table. Mon collègue n’en a eu qu’un. Mon verre de vin, même après quelques gorgées, fut tout de suite rempli. Mon confrère, quant à lui, a dû attendre que son verre soit vide avant qu’on lui en offre un autre.” Et lorsque Pete Wells quitte le restaurant, un membre du staff de chez Daniel appelle un taxi pour lui. Un geste aimable dont n’a pas pu jouir son acolyte.

“On ne peut pas reprocher au restaurant d’essayer d’impressionner un critique. Mais c’est une faute de ne pas montrer son meilleur visage aux inconnus, aux non-habitués, aux touristes. Ce sont eux qui se souviendront pendant des années d’avoir été dorlotés dans un établissement comme Daniel“, écrit Pete Wells.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related