Subscribe

Le nouveau directeur de BP veut “changer la culture ” du groupe

Le groupe pétrolier BP va devoir “changer de culture” après la marée noire du golfe du Mexique, a déclaré mardi son nouveau directeur général, l’Américain Bob Dudley, lors d’une interview sur la chaîne ABC.

Un événement comme la marée noire “vous secoue jusqu’aux fondations. Et vous avez deux façons de réagir: l’une est de prendre ses jambes à son cou et de se cacher. La seconde est de faire face et de changer réellement la culture de la compagnie et de s’assurer que tous les contrôles sont en place, pour faire en sorte que cela ne se reproduise plus”, a déclaré M. Dudley, qui succédera au DG actuel, Tony Hayward, le 1er octobre. “Cet accident nous est tombé dessus. Il est clair que nous allons continuer à renforcer la sécurité de nos opérations”, a-t-il ajouté, affirmant que BP et l’industrie pétrolière en général allaient “beaucoup apprendre” de la catastrophe. M. Dudley a par ailleurs confirmé que les travaux de colmatage définitif de la fuite allaient commencer “cette semaine”. Un coffrage long de 600 mètres doit être inséré samedi ou dimanche dans le puits de secours, avaient indiqué lundi les autorités américaines. “Ce qui figure en tête de mon agenda, c’est de m’assurer que nous allons sceller ce puits, limiter la marée noire, nettoyer les plages, remettre sur pied le golfe. Et cela va nous prendre du temps. C’est ma priorité numéro un”, a promis M. Dudley, qui a passé son enfance dans le Mississippi, non loin du lieu de la catastrophe.

Lors d’une autre interview, accordée cette fois à la chaîne CNBC, M. Dudley a affirmé que d’énormes changements avaient déjà eu lieu au sein de BP ces dernières années. “C’est désormais très clair. Nous devons hâter ces changements et disséquer l’enquête (sur les causes de la marée noire, ndlr), voir ce que nous devons changer dans notre structure et dans notre culture. Nous allons le faire”, a-t-il dit. Le nouveau patron du pétrolier a également assuré que BP faisait énormément pour la sécurité et qu’il n’avait jamais rogné sur les coûts liés à la prévention d’accidents. Mais, a-t-il souligné, peut-être y a-t-il eu des “décisions prises par des personnes qui n’ont pas vu les signes avant-coureurs” de l’explosion de la plateforme. “Nous allons nous assurer que ceci ne se reproduise plus jamais”, a asséné Bob Dudley. M. Dudley “doit rapidement prouver que les opérations de BP sont sûres”, a déclaré dans un communiqué le représentant démocrate Bart Stupak, président de la commission de l’Energie et du Commerce de la chambre, réagissant à sa nomination en remplacement de Tony Hayward. “La recherche de profits record ne peut plus se faire au détriment des dépenses de maintenance des infrastructures, en ignorant les bonnes pratiques recommandées par l’industrie et en faisant fi de la vie et du bien-être des travailleurs”, a-t-il insisté, disant souhaiter que sous la houlette de M. Dudley, “BP change radicalement de comportement”.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related