Subscribe

Le Pentagone déploie un lance-grenades intelligent pour traquer les talibans

Une arme capable de frapper l’ennemi derrière les murs ou dans les tranchées grâce à des munitions “intelligentes”: avec le déploiement en Afghanistan d’un nouveau lance-grenades, l’armée américaine espère ravir aux talibans ce qui fait leur force, la maîtrise du terrain.

Baptisé XM25, ce nouveau lance-grenades est une arme d’épaule aux contours anguleux ayant l’aspect d’un gros fusil d’assaut, pourvue d’un viseur proéminent. “Il est en service depuis une bonne semaine pour les patrouilles et dans plusieurs avant-postes situés dans des zones difficiles”, en Afghanistan, explique le lieutenant-colonel Chris Lehner, directeur du programme XM25. Sur le papier, ses caractéristiques sont redoutables: l’engin est capable de tirer des munitions de calibre 25 mm à 700 mètres de portée, bien au-delà des armes traditionnelles. L’artilleur qui utilise le XM25 peut aussi programmer à l’avance le moment de l’explosion des munitions, permettant ainsi de neutraliser un ennemi caché derrière des murs, rochers ou tranchées, voire même à l’intérieur d’un bâtiment. “C’est la première fois que nous mettons une technologie intelligente entre les mains d’un soldat, pris individuellement”, observe le lieutenant-colonel Lehner. “Ca leur donne un avantage”, assure-t-il, en terrain difficile, comme c’est le cas en Afghanistan. Les talibans ont fait de la maîtrise du terrain un atout-clé dans le conflit. Exploitant parfaitement des paysages dont ils connaissent les moindres recoins, les insurgés surgissent d’une zone à couvert pour frapper avant de disparaître. Plutôt vexant pour la plus puissante armée du monde. “C’est classique: vous vous réfugiez derrière quelque chose quand quelqu’un vous tire dessus. C’est une technique utilisée depuis des siècles”, souligne le lieutenant-colonel Lehner. “Mais maintenant”, grâce au nouveau lance-grenades, “nous en privons l’ennemi pour toujours”.

Pour attester de l’efficacité de sa nouvelle arme, le Pentagone avance des chiffres: le XM25 serait 300% plus efficace que les armes actuelles. Derrière ces performances se cache une série de viseurs, capteurs et autres lasers capables de mesurer la distance de la cible, d’évaluer des informations telles que la pression atmosphérique ou la température, et d’envoyer ces données dans une puce équipant les munitions. Rien à voir, donc, avec l’époque où les artilleurs devaient lancer au jugé leurs grenades au-dessus des obstacles pour atteindre leur cible. Le XM25 “permet de supprimer un grand nombre de variables que les soldats devaient auparavant examiner, voire parfois deviner”, explique le lieutenant-colonel Lehner. Exemple: si un ennemi surgit de derrière un mur pour ouvrir le feu sur des soldats américains, avant de se replier, l’artilleur peut désormais utiliser la visée laser du XM25 pour tirer au-dessus du mur et faire en sorte que la grenade explose ensuite un mètre plus loin, provoquant une pluie de shrapnels sur l’assaillant. Grâce à ces multiples technologies, l’arme nécessite moins d’entraînement et “transforme n’importe quel soldat moyen en tireur d’élite”, assure le lieutenant-colonel Lehner. L’armée, qui espère que l’arme sera capable de “changer le cours de la guerre”, affirme que ce super lance-grenades, plus précis que les mortiers classiques et les frappes aériennes, peut permettre de réduire le nombre de victimes civiles, qui causent énormément de tort à l’image des forces internationales. Le Pentagone prévoit d’acheter au moins 12.500 XM25, à un prix compris entre 25.000 et 30.000 dollars pièce, dès l’année prochaine.

Related