Subscribe

Le Pentagone favorable au maintien de soldats en Irak après 2011

Le secrétaire à la Défense, Leon Panetta soutiendrait la proposition provisoire de la Maison Blanche de ne maintenir en Irak que 3.000 à 4.000 soldats après 2011, contre 46.000 aujourd’hui, a confirmé un haut responsable du Pentagone.

Ce plan, initialement dévoilé par la chaîne de télévision Fox News, est une première proposition élaborée en vue des négociations délicates avec les dirigeants irakiens, a précisé mercredi soir ce responsable sous couvert d’anonymat. “Si on avance le chiffre de 10.000 (hommes), on risque de ne rien obtenir. Il ne faut pas trop s’avancer”, a-t-il expliqué faisant référence au projet le plus couramment cité tournant autour de 10.000 à 15.000 hommes. Mardi, Leon Panetta avait pourtant refusé de confirmer cette information divulguée par les médias. “Je ne peux pas vous donner de chiffre, ni vous donner un ordre de grandeur. Cela doit faire partie des négociations” avec les autorités irakiennes, avait-il ajouté lors d’une entretien télévisé sur la chaîne PBS.

En vertu d’un accord signé avec les autorités irakiennes en 2008, les Etats-Unis doivent avoir retiré toutes leurs troupes d’ici la fin de l’année, sauf si un nouvel accord est trouvé entre les deux parties. Les dirigeants irakiens ont affirmé début août être ouverts à une discussion avec Washington sur le maintien d’une mission de formation. Ce plan de maintien de 3.000 soldats suscite des inquiétudes chez plusieurs parlementaires. “Je pense que c’est une erreur, je pense que c’est trop rapide”, a commenté la sénatrice démocrate Dianne Feinstein, qui dirige la commission du Renseignement. Les sénateurs républicains John McCain et Lindsay Graham et indépendant Joe Lieberman ont estimé que le chiffre de 3.000 soldats était “terriblement plus bas (…) que ce qui est nécessaire pour aider l’Irak à conserver ce que nos deux pays ont gagné à un prix si élevé”.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related