Subscribe

Le Père Noël est une ordure débarque à New York

“C’est fin, c’est très fin, ça se mange sans faim.” Le fameux kloug de la troupe du Splendid traverse l’Atlantique pour la première fois : le Moma de New York projette Le Père Noël est une ordure jusqu’à lundi.

Diffusée la semaine dernière à la télévision française (comme chaque année au moment des fêtes), la pièce, adaptée au cinéma en 1982 par Jean-Marie Poiré, arrive sous le nom de Santa Claus stinks. “C’est c’la oui.” L’occasion de se remémorer l’élégant échange de cadeaux qui vaut à Pierre (Thierry Lhermitte) un beau gilet-serpillère et à Thérèse (Anémone) un tableau qui la met en scène avec un cochon. Ou de découvrir, pour les novices, l’arrivée fracassante de Zézette (épouse X) incarnée par Marie-Anne Chazel, en plein réveillon de Noël à SOS détresse amitié.

Pour ceux qui ne connaîtraient pas (encore) les répliques cultes, sachez qu’il ne s’agit pas d’un joyeux conte de Noël, mais d’une farce burlesque, au vocabulaire fleuri. Dans le New York Times, Jeannette Catsoulis souligne que, “en matière de films de Noël, les Français préfèreront toujours le grivois à l’enchantement.” Quant au Musée d’art moderne, il présente ce classique comme l’équivalent français, en terme de tradition de Noël, de La vie est belle, le film de Frank Capra. Pas tout à fait le même genre. Cette comparaison pourrait bien nuire à l’image du Frenchy un peu snob…

Jusqu’à lundi 2 janvier 2012, au Moma, à 19h jeudi, 16h30 vendredi, samedi et lundi et à 17h30 dimanche. $12 pour les adultes, $10 pour les seniors, $8 pour les étudiants. Gratuit avec une entrée achetée pour le musée.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related