Subscribe

Le permis de conduire

Le permis de conduire peut s’avérer indispensable aux Etats-Unis compte tenu des grandes distances à parcourir. Mais le Driver’s Licence est aussi et surtout la pièce d’identité (I.D.) de référence outre-Atlantique : mieux vaut se la procurer pour un séjour supérieur à trois mois.

La validité de votre permis de conduire

Si vous possédez un permis de conduire français : il n’est valable que pendant les trois premiers mois de votre séjour. La seule exception connue à ce jour et la Florida où un permis international est requis pour un citoyen français.

Si vous possédez un permis de conduire international : il est valable un an dans le cas on vous n’êtes que de passage. Si en revanche vous êtes résident, il ne l’est que pendant les trois premiers mois de votre séjour.

Dans les faits, la police locale en tient rarement compte, et les assurances augmentent sensiblement leurs tarifs pour des clients qui ne détiennent pas le permis américain…

Dans tous les cas, pour avoir un véhicule à votre nom, vous devez obtenir le permis de conduire de l’État où vous résidez.

Certains États avec lesquels il existe un accord de réciprocité procèdent à l’échange de permis, mais chaque État présente des spécificités propres : il convient de se renseigner auprès des bureaux locaux pour les formalités d’échange.

Étape par étape

Présentez-vous au bureau du Department of Motor Vehicles (DMV) le plus proche de votre domicile pour effectuer votre inscription. Un code de la route vous sera remis gratuitement. Dès que vous pensez être suffisamment familiarisé avec les règles américaines, prenez rendez-vous avec le DMV pour passer l’examen. Pensez à vous munir de plusieurs pièces d’identité (voir ci-contre). Si vous ne possédez pas de carte d’assuré social américaine, le DMV vous attribuera un numéro spécial.

Les droits d’inscription varient selon les États, mais sont généralement modestes (environ $10-20). Comme en France, l’examen se présente sous la forme d’un questionnaire à choix multiple relativement simple, accompagné d’un test oculaire. Passez le code en anglais de préférence car les traductions sont parfois problématiques.

Pour passer le test de conduite, il vous faudra d’abord passer quelques heures dans une auto-école pour regarder un film et participer à une discussion sur la sécurité routière.

Vous devez disposer d’une voiture assurée pour passer l’examen : ne vous laissez pas surprendre. Vous pouvez vous inscrire au sein d’une auto-école qui vous prêtera un véhicule, mais cette inscription n’a rien d’obligatoire aux États-Unis. Au terme de l’examen, une « carte bleue » atteste de votre réussite. Vous recevrez votre driver’s licence immédiatement ou dans le mois qui suit l’obtention de votre permis, selon les États.

Aux États-Unis, l’âge minimal est de 18 ans pour obtenir le permis de conduire. Les jeunes de 14-16 ans au moins, selon l’État, sont autorisés à obtenir un « learner’s permit ». C’est un permis qui interdit de conduire des passagers, sauf dans le cas où ils sont munis d’un permis de conduire et  ont au moins de 18, 21, 25 ans (selon l’État).

Les pièces d’identité

Présentez vous toujours avec les originaux récents :

– le passeport : (votre visa ne doit pas expirer dans les 6 mois à venir)

– la carte de sécurité sociale américaine

– une facture établie à votre nom

– une carte de crédit type Visa ou Mastercard gravée (et non imprimée) et signée, sur une banque domiciliée aux US

– un chèque ou un relevé de compte d’une autre banque américaine que celle de la carte bancaire

La voiture clés en main

Sur la route, les règles américaines nécessitent également un temps d’adaptation. Comme dans de nombreux domaines, les lois diffèrent d’un État à l’autre. Quelques consignes méritent donc d’être précisées.

Évitez les changements de file trop nombreux, et bannissez les excès de vitesse, y compris en plein désert.

Lorsque le conducteur est suivi par une voiture de police qui met en marche ses signaux lumineux et sonores, il doit se ranger immédiatement sur le bas-côté à droite, rester assis, les mains sur le volant, en attendant l’officier de police. Il faut que vous vous rangiez à côté pour laisser passer une ambulance ou un camion.

Limitations de vitesse

Veillez à respecter scrupuleusement les limitations de vitesse : la police est très vigilante, et les sanctions particulièrement sévères. Les limitations varient d’un État à l’autre. De façon générale, la vitesse est limitée à 55 mph (88km/h) sur route, et de 65 mph (104 km/h) à 85 mph (136 km/h) sur les Interstates (autoroutes). En ville, la limite varie de 20 à 40 mph : surveillez les panneaux.

Feux tricolores

Les feux tricolores sont situés au-dessus des carrefours : soyez vigilants, et arrêtez-vous au niveau de la ligne blanche avant le croisement. Dans de nombreux États, on peut, en principe, tourner à droite au feu rouge après avoir marqué un temps d’arrêt. Dans le cas contraire, un panneau indique No Turn On Red.

Un feu clignotant orange signifie que les véhicules doivent ralentir. Lorsque c’est le feu rouge qui clignote, on l’assimile à un stop : il faut alors marquer l’arrêt complet avant de continuer.

Croisements

La priorité à droite n’existe pas aux États-Unis : dans les zones urbaines, au carrefour, il vous faudra marquer un temps d’arrêt. Quand toutes les voitures ont un signal Stop, la règle de priorité est celle de l’ordre d’arrivée des voitures.

Covoiturage

Certaines autoroutes disposent d’une voie réservée au covoiturage (carpool) pour les H.O.V (High Occupancy Vehicle). Vous pouvez emprunter cette voie si vous êtes au moins deux ou trois (selon la mention HOV 2 ou HOV 3). Une amende punit tout abus.

Auto-stop

L’auto-stop est interdit dans la plupart des États, et puni par une amende.

Parking

Ne vous arrêtez jamais devant un arrêt de bus (marqué par une ligne rouge) ou une bouche à incendie. La police ne badine pas avec les No parking ou Tow away zone, et la mise en fourrière est systématique.

Bus scolaires

Lorsqu’un bus scolaire, dont la couleur jaune est facilement repérable, marque un arrêt et met ses clignotants, il est interdit de le dépasser ou de le croiser, pour laisser passer les enfants.

Essence

Aux États-Unis, les voitures roulent presque exclusivement à l’unleaded (sans plomb). On trouve également du diesel, mais à un tarif proche de l’essence, donc mois utilisé. L’essence est mesurée en gallons (un gallon = 3,8 litres environ).

Réseau routier

Il est composé de highways, expressways, freeways qui correspondent à nos routes nationales, business roads ou beltways (boulevards périphériques) et d’Interstates, l’équivalent de nos autoroutes. On trouve peu d’autoroutes à péage (toll road ou turnpike).

Panne

En cas de panne sur l’autoroute, stationnez sur la bande d’arrêt d’urgence et ouvrez le capot. Vous pouvez appeler l’AAA (American Automobile Association, dont l’abonnement est  $54 par an à la base) ou contacter votre agence de location de voiture le cas échéant.

 

  • Bonjour, est-que vous voulez bien me dire si mon permis français est valable dans le Kansas ? Je dois avoir un échange demain à Kansas City. Est-que je dois passer mon code de la route aux USA pour que mon permis sois validé ?
    Merci pour votre service.

  • Leave a Reply

    Your email address will not be published. Required fields are marked *