Subscribe

Le populiste Rand Paul triomphe dans le Kentucky

A six mois des élections législatives de mi-mandat de la présidence de Barack Obama, les candidats officiels des partis démocrate et républicain ont subi mardi une série d’échecs lors de primaires en vue des élections de novembre.

Dans le Kentucky (centre-est), Rand Paul, issu du mouvement conservateur dit “Tea Party”, a sévèrement battu Trey Grayson, le candidat officiel républicain adoubé par Mitch McConnell, leader de la minorité républicaine au Sénat.

En Pennsylvanie (est), Arlen Specter, un sénateur modéré républicain qui a rejoint le parti démocrate l’an dernier, a été battu, malgré le soutien du président Obama, par le représentant démocrate Joe Sestak.

Dans l’Arkansas (sud), la sénatrice démocrate Blanche Lincoln devrait être forcé à un deuxième tour face au gouverneur adjoint Bill Halter, qui avait obtenu le soutien des centrales syndicales alliées au parti démocrate.

Les élus sortants semblent ainsi particulièrement en difficulté cette année, les électeurs se disant selon les sondages dégoûtés par “la politique à Washington”.

Un tel climat “antisortant” est inédit depuis 1994, selon les sondages.

La semaine dernière, lors de la primaire de l’Utah (ouest), le sénateur républicain de longue date Bob Bennett avait lui été battu face à un candidat ultra-conservateur Tim Bridgewater.

Selon un sondage Washington Post/ABC réalisé fin avril, seul un électeur sur trois souhaite renvoyer à Washington son représentant.

 

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related