Subscribe

Le prix du pétrole atteint les records de 2008

Les cours du pétrole continuaient de grimper vendredi dans les échanges européens, évoluant à leurs plus hauts niveaux depuis l’été 2008, dans un marché soutenu par les tensions persistantes au Moyen-Orient et le report des élections au Nigeria.

Vers 8h30 GMT, le baril de Brent de la mer du Nord s’est élevé à Londres jusqu’à 124,45 dollars, un sommet depuis le 4 août 2008, tandis qu’à New York, le baril de “light sweet crude” (WTI) est monté à 111,68 dollars, son plus haut niveau depuis septembre 2008.

“Un autre jour, et une nouvelle envolée des prix du pétrole… Tous les yeux restent tournés vers la Libye, et les nouvelles pour ceux qui espéraient une reprise rapide des exportations de brut libyen (par les rebelles) ne sont pas bonnes”, observait David Hufton, analyste du courtier PVM.

“Les troupes du colonel Kadhafi attaquent et détruisent les infrastructures des champs pétroliers sous le contrôle des insurgés”, a-t-il expliqué. Les combats entre rebelles et forces loyalistes de Mouammar Kadhafi se poursuivaient autour du port pétrolier de Brega (Est du pays) et la crainte d’un enlisement du conflit grandit.

Inquiétude

Les investisseurs surveillaient par ailleurs la situation au Nigeria, membre comme la Libye de l’Organisation des pays producteurs de pétrole (Opep) et plus gros producteur d’or noir du continent africain. La commission électorale indépendante du Nigeria a annoncé jeudi le troisième report des élections législatives dans certaines zones du pays, faute d’avoir réglé à temps des problèmes logistiques pour le scrutin initialement prévu samedi.

“Le marché du pétrole est soutenu par l’inquiétude que ce processus électoral (et son report) ne conduisent à une vague de violences dans le pays, entraînant des perturbations de la production pétrolière, ce qui a déjà été le cas à plusieurs reprises lors d’élections précédentes dans le pays”, expliquait Filip Petersson, expert de la banque suédoise SEB.

La production nigériane (environ 2,1 millions de barils par jour) est d’autant plus surveillée par les investisseurs qu’elle est d’une qualité équivalente au brut libyen, très léger en soufre et prisé des raffineurs..

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Related